La Grande vapeur

La Grande vapeur
droitsCreative Commons - Paternité. Pas d'utilisation commerciale. Pas de modification.
localisationBibliothèque municipale de Lyon / P0757 004 00048
technique1 photographie numérique : couleur
historiqueLa Grande Vapeur fut construite en 1905 par la société L'Union Électrique sur les plans d'Auguste Chanard, architecte basé à Saint-Claude. Devenue après la seconde Guerre Mondiale propriété d'Électricité et Gaz de France et exploitée jusqu'en 1967, elle a été rachetée à cette date par la Municipalité. Le bâtiment est classé Monument Historique depuis 1987. Au XIXe siècle, l'artisanat du peigne en corne devient la première richesse de la région. En 1878, les Oyonnaxiens découvrent le celluloïd lors de l'exposition universelle de Paris et se lancent dans la confection de peignes et autres objets en plastique. La Grande Vapeur s'inscrit dans cette aventure : les petits ouvriers indépendants de la région n'avaient pas les moyens d'installer chez eux l'électricité nécessaire au travail du celluloïd. Cette usine comporte 64 "cabines", ateliers de 9m2 équipés de l'électricité, qui étaient loués aux artisans pour une somme modeste, à la quinzaine ou au mois... Outre l'électricité, les ateliers bénéficiaient d'un chauffage central et d'un système d'extinction d'incendie avant-gardiste (sprinklage), le celluloïd étant une matière très inflammable. Source : "La Grande Vapeur, témoignage unique de l'épopée industrielle oyonnaxienne" in Le Progrès (Lyon), 14 août 2011.
note bibliographiqueBase Mérimée (réf. PA00116445). - Wikipedia : http://fr.wikipedia.org/wiki/Usine_électrique_la_Grande_Vapeur

Retour