[Pain géant Poilâne (en polyester)]

[Pain géant Poilâne (en polyester)]
droitsCreative Commons - Paternité. Pas d'utilisation commerciale. Pas de modification.
localisationBibliothèque municipale de Lyon / P0740 FIGRPTL0136 01
technique1 photographie positive : tirage noir et blanc ; 24 x 18 cm (épr.)
descriptionLe pain géant Poilâne, place des Terreaux, est une réalisation de Thierry Vide. Il mesure quatre mètres de diamètre sur un mètre quatre-vingts de hauteur. En polyester, ce pain a été présenté dans l'exposition "Le pain de l'égalité" à la Conditions de Soies de Lyon (Lyon 1er).
historiqueQuand le peuple réclame du pain, et qu'on lui propose des brioches... L'Histoire montre que, dans ces moments, la révolte n'est pas loin, à moins que ce ne soit la Révolution. Commémorer 1789, et les Droits de l'Homme, c'est aussi évoquer les cris de l'estomac. Le centre social et culturel de la Condition des Soies travaille, depuis deux ans, sur le thème du pain. A partir du 4 octobre 1989 (et jusqu'au 10 novembre), l'exposition "Le Pain de l'égalité", va retracer la place du pain dans la société française, du XVIIIe siècle jusqu'à nos jours. "Dis-moi ce que tu manges et je te dirais qui tu es". Parler de la Révolution sous l'angle du pain, à entendre Daniel Dheret, c'est se souvenir que le droit à la subsistance est le premier des Droits de l'Homme. Le pain, nourriture de base au XVIIIe siècle, est un élément culturel de notre patrimoine. En 1789, il est même au coeur de la Révolution. Il obsède les affamés, et les puissants l'utilisent comme arme politique. Par ailleurs, de fabrication artisanale, ce type de nourriture est présent plus que jamais en France, l'un des pays les plus industrialisés. D'où la volonté des organisateurs de consacrer une part contemporaine au sujet. En effet, ce sont trente-sept mille boulangers, qui chaque jour cuisent le pain dans leurs fours [...] Source : "Le pain dans tous ses états" / Catherine Guinard in Lyon Figaro, 14 septembre 1989, p.36.
note à l'exemplaire"Le Pain de l'égalité" / Patrick Veyrand in Le Progrès de Lyon, 14 septembre 1989.

Retour