[Championnats du monde de cyclisme sur piste (1989) :...

[Championnats du monde de cyclisme sur piste (1989) : inspection du vélodrome Tête-d'Or par le comité d'organisation]
droitsCreative Commons - Paternité. Pas d'utilisation commerciale. Pas de modification.
localisationBibliothèque municipale de Lyon / P0741 FIGRPTL0265 10
technique1 photographie positive : tirage noir et blanc ; 12,5 x 17,5 cm (épr.)
descriptionAu premier plan, de gauche à droite : Jean Fontenille et Christian Bonnefond, adjoint aux Sports de la Ville de Lyon, élu en mars 1989 sur les listes de Michel Noir dans le 4e arrondissement, puis réélu en 1997 sur les listes Chabert dans le 7e (démissionnaire en décembre 2000). Au centre, à l'arrière plan : Jean Bollon, président du Comité d'organisation des championnats du monde de cyclisme 1989.
historiqueDébut avril 1988, le vélodrome de la Tête-d'Or était conforme aux règlements internationaux. Il pouvait donc recevoir, à condition que son revêtement soit refait, les épreuves sur piste des championnats du monde 1989 (du 14 au 21 août). Certification qui devait être accordée à la suite de la visite du vélodrome par Germain Simon, alors président de la Fédération française de cyclisme (FFC), Jean Bollon, président du Comité d'organisation du championnat du monde et une délégation de l'Union cycliste internationale (UCI). Une bonne chose pour la ville de Lyon dont le premier adjoint André Soulier venait donner sa caution en se rendant sur les lieux, accompagné de Jean Genety, adjoint chargé des sports. Depuis, les choses ont bien changé, tant à la municipalité qu'à la Fédération. Le 13 avril 1989, sur la piste de la Tête-d'Or, c'était Christian Bonnefond, le nouvel adjoint chargé des sports, qui tenait le dossier. Accompagné, entre autres, de François Alaphilippe, président de la FFC ayant succédé quinze jour auparavant à Germain Simon, lequel suit encore ce dossier. Et pour cause : il s'agissait de faire le point sur l'état des travaux. Et, en particulier, du revêtement dont la planimétrie laisse sérieusement à désirer. Histoire de préparer la visite prochaine des responsables de l'UCI qui viendront homologuer cette piste. Source : "Les championnats du monde pas encore en piste" / Daniel Arisi in Lyon Figaro, 14 avril 1989, p.31.
note à l'exemplaireNégatif(s) sous la cote : FIGRP01002.
note bibliographiqueWikipedia : http://fr.wikipedia.org/wiki/Vélodrome_Georges-Préveral (consulté le 18-04-2015). - "La piste Tête-d'Or à l'heure d'été" / Francis Viailly in Le Progrès de Lyon, 14 avril 1989.

Retour