[Fête sans frontière (1987)]

[Fête sans frontière (1987)]
droitsCreative Commons - Paternité. Pas d'utilisation commerciale. Pas de modification.
localisationBibliothèque municipale de Lyon / P0741 FIGRPTP1633 03
technique1 photographie positive : tirage noir et blanc ; 20 x 15 cm (épr.)
descriptionLes élus André Soulier (Lyon) et Charles Hernu (Villeurbanne) sur une rosalie lors de la 3e Fête sans frontière au Parc de la Tête d'Or. A l'arrière plan, sur la gauche et sur un second véhicule : Jean-Paul Bonnet, conseiller général, vice-président du Conseil général du Rhône depuis 1982.
historiquePour la troisième année consécutive le parc de la Tête-d'Or va connaitre un dimanche de juin agité. Pour la bonne cause d'ailleurs, celle de l'association Opération Handicap International qui bénéficie en l'occasion d'un parrainage imposant, sociétés privées et nationalisées, hommes politiques de toutes tendances et armée (à titre exceptionnel) se retrouvant côte à côte. Pour vingt-cinq francs, le prix d'entrée, les animations ne manqueront pas, une soixantaine au total qui vont de vols en montgolfières en podium variétés, rock ou jazz. Bref, pour tous les goûts et tous les âges. La fête non-stop durant toute la journée du 14 juin 1987 se fera autant dans les airs que sur terre et sur l'eau. Dans les airs tout d'abord, avec une vingtaine de parachutistes militaires qui se poseront au moment du coup d'envoi officiel, l'hélicoptère qui les larguera restant visible toute la journée. Dans les airs aussi pour la clôture avec un lâcher de dix mille ballons depuis la zone aéronautique d'où décolleront par la suite vingt-cinq montgolfières (les mêmes qui serviront aux baptêmes de l'air). Le lac ne sera également pas oublié avec initiation et démonstration de canoë-kayak, voile, aviron, joutes, modélisme naval et dériveurs. Sans oublier la course de Pédalos mettant aux prises les élus de la région. La véritable caractéristique de cette méga-rencontre des Lyonnais avec l'action humanitaire est essentiellement qu'il se passe partout quelque chose à tout moment. La liste des activités est ainsi très longue. On peut toutefois retenir les stands de maquillage, les damiers géants, les salons de l'artisanat et des inventeurs, l'exposition philatélique (rétrospective Mermoz), le tir l'arc, le cirque, les courses et compétitions de motos et vélos de toutes natures sur le vélodrome... Enfin, il ne faut pas oublier les podiums, sortes d'aimant opérant particulièrement bien sur les foules. Ils ont été spécialisés : l'un pour le festival de jazz (avec neuf formations se relayant), les autres réservés pour le sport et la danse. Ce dernier accueillera notamment des artistes du modem jazz, des claquettes, de rock acrobatique, etc. Le lieu de rencontre qui attirera certainement le plus de monde est cependant le podium de "Radio France Lyon", où les Lyonnais profiteront d'une animation présentée par l'animateur Christophe Dechavanne. Au programme un récital de Linda de Suza puis de Gilbert Montagné, qui laisseront ensuite la place à une multitude de groupes d'essence régionale : l'Affaire Louis'Trio, Angèle Maimone, Nilda Fernandez et Graziella de Michelle entameront la sarabande avant que ne débute un véritable concert rock. On notera également la présence sur ce podium de vedettes classées au Top 50. Ce serait un grave oubli de ne pas mentionner le podium spécialement réservé aux enfants qui accueillera Douchka et les différents personnages de Wall Disney, ainsi que le gigantesque défilé de majorettes et fanfares. Récréation partout et même dépaysement seront donc au programme ; c'est ainsi que le Village sans frontière s'articulera autour du Cameroun, de l'Inde, du Laos, du Vietnam et de pays d'Amérique latine. Sur la pelouse de la Coupole, entre le lac et le boulevard des Belges, on pourra déguster des produits locaux et découvrir l'artisanat, la musique, les danses et costumes de ces différentes régions du monde. Source : "Une fête pour la bonne cause" / Laurent Perzo in Lyon Figaro, 13 juin 1987, p.5.

Retour