La Passerelle du Palais de justice

La Passerelle du Palais de justice
droitsCreative Commons - Paternité. Pas d'utilisation commerciale. Pas de modification.
localisationBibliothèque municipale de Lyon / P0732 001 00027
technique1 photographie numérique : couleur
historiqueUn premier pont semble avoir été établi en 1638, constitué de dix arches, détruit en 1778 du fait de son délabrement avancé. Il est remplacé en 1780 par un pont constitué d'une chaîne de douze bateaux, dont deux mobiles. Nommé couramment « pont Volant », il est également appelé « pont de Bois » ou « pont des Célestins ». Ce pont-volant est emporté en partie par la fonte des glaces le 18 janvier 1789, puis totalement pendant l'hiver 1795. Il est remplacée en 1797 par un pont de bois construit à l'initiative de Guillaume Niogret. Ce pont garde l'appellation de « pont volant », mais il est également nommé le « pont Neuf ». Il est endommagé par les retombées d'un feu d'artifice en 1820, puis par les crues de 1824. Il est finalement détruit en 1833 et fait place à une passerelle construite par la compagnie Séguin en 1833-1834 pour desservir le Palais de Justice. L'arche centrale, d'une portée de 90 m, est détruite par les crues de 1840. Le pont, reconstruit en 1844, est composé de deux piles ancrées à proximité des berges sur lesquelles viennent s'appuyer une arche centrale de 47,70 m relayée par deux travées latérales d'environ 20 m. La largeur de la chaussée du nouveau pont est de 4 m et celle des deux trottoirs de 1 m. L'arche centrale est détruite par les forces allemandes en septembre 1944. Le pont est rouvert en janvier 1945. Le service de la Navigation obtient en 1968 la destruction du « pont du Change » et de la « passerelle du Palais de Justice » remplacés par le « pont Maréchal juin ». En 1983, a été inaugurée une nouvelle passerelle conçue par Gilbert Lamboley. Large de 4 m, sa travée de 136 m est suspendue par des haubans plantés dans un mât unique ancré sur la rive gauche de la rivière.
note à l'exemplaireNom original du fichier : c0980.

Retour