[L'horloge de la bijouterie Charvet, dite "horloge aux...

[L'horloge de la bijouterie Charvet, dite "horloge aux Guignols"]
droitsCreative Commons - Paternité. Pas d'utilisation commerciale. Pas de modification.
localisationBibliothèque municipale de Lyon
technique1 photographie numérique : couleur
descriptionL'horloge Charvet est aussi appelée "Horloge aux Guignols". Charvet était l'ancien horloger de la Ville de Lyon.
historiqueNon, les Lyonnais ne devraient pas être privés de l'Horloge Charvet ! Plongeant dans les archives de la Ville de Lyon, Etienne Tête, adjoint au maire chargé des Marchés publics et des Travaux, a retrouvé l'autorisation préfectorale d'installation, datant de 1864. Elle tend à prouver que la collectivité locale est devenue, au fil des ans, propriétaire de ce bien immobilier, et non mobilier. Donc inaliénable. "L'autorisation de voirie accordée à Charvet, avait un caractère précaire. A la fin de la convention, le propriétaire pouvait soit retirer l'horloge, soit la laisser en place. Dans ce cas, le propriétaire du domaine public, c'est-à-dire la Ville, devenait propriétaire de l'horloge", a-t-il rappelé les termes de l'accord. Les Lyonnais, fortement émus par l'affaire, apprendront avec plaisir que ce symbole de leur patrimoine du coeur est aussi une parcelle de leur patrimoine de droit. Source : "Tête remet la pendule à l'heure" / Gérard Corneloup in Lyon Figaro, 28 septembre 2005, p. 2.

Retour