[Monseigneur Philippe Barbarin, cardinal et archevêque de...

[Monseigneur Philippe Barbarin, cardinal et archevêque de Lyon]
droitsCreative Commons - Paternité. Pas d'utilisation commerciale. Pas de modification.
localisationBibliothèque municipale de Lyon
technique1 photographie numérique : couleur
historiqueIl est 22 heures passées de quelques minutes lorsque le glas résonne dans la cité lyonnaise. Le pape Jean-Paul II, sur lequel depuis plus de trente-six heures, les yeux du monde entier étaient rivés, s'est éteint quelques dizaines de minutes plus tôt. Au coeur de Notre-Dame de Fourvière, où un soir d'octobre 1986 le Pape lui-même était venu se recueillir, la petite assemblée dispersée sur des bancs à moitié vide prie, dans un silence empreint de tristesse et d'émotion. Des dizaines de fidèles alertées par le glas ou par les nouvelles diffusées aux informations commencent à affluer. Croyants ou non, tous sont venus ce soir pour rendre hommage à leur Pape. En trois quarts d'heure, les bancs se sont remplis. La tête baissée, les fidèles réunis pour ce premier hommage se recueillent dans le silence, accompagnés dans leur prière par le cardinal et archevêque de Lyon Monseigneur Barbarin, des deux évêques auxiliaires, Monseigneur Giraud et Monseigneur Brac de la Perrière et du recteur du sanctuaire marial le Père Jean-Marie Jouham. Source : "L'hommage nocturne des Lyonnais" / Elisa Frisullo in Lyon Figaro, 4 avril 2005, p.2.

Retour