[Université Catholique de Lyon (site Carnot) : pose de la...

[Université Catholique de Lyon (site Carnot) : pose de la première pierre]
droitsCreative Commons - Paternité. Pas d'utilisation commerciale. Pas de modification.
localisationBibliothèque municipale de Lyon
technique1 photographie numérique : couleur
descriptionAu premier plan, de gauche à droite : François Tricard, recteur de l'Université catholique de Lyon, Mgr Philippe Barbarin et Etienne Subra, président de l'AFPICL (Association des Fondateurs et Protecteurs de l'Institut Catholique de Lyon). Adresse de prise de vue : Université Catholique de Lyon (UCLy, site Carnot), 23 place Carnot, Lyon 2e.
historiqueC'est parti pour deux ans de chantier! A la rentrée 2005, les facultés catholiques de Lyon disposeront enfin d'un deuxième site place Carnot en lieu et place de l'ancienne caserne Bissuel dont le bâtiment est conservé et entouré par d'autres édifices modernes et fonctionnels imaginés par le cabinet lyonnais Garbit et Blondeau. qui a notamment réalisé le bâtiment de l'inspection académique ou celui de l'Istil à La Doua. L'ancien recteur Ponson avait choisi le site en 1992 pour sa position stratégique près de la gare de Perrache et un rôle de moteur dans un. quartier en perte de vitesse économiquement. Depuis, l'avènement du tramway a encore accru son intérêt. Mgr Barbarin, le maire de Lyon, et l'ensemble des facultés catholiques ont célébré une pose de première pierre particulièrement symbolique après toutes les vicissitudes qu'a connues le projet en raison de l'opposition d'associations laïques menant à l'examen et à l'annulation par le tribunal administratif de certaines subventions des collectivités locales, ou les exigences des bâtiments de France sans compter un déchirement interne au sein de la Catho, puisque le projet est désormais scindé en deux. L'Isara partant toute seule à Gerland. Source : "Une première pierre tant attendue" / Agnès Benoist in Lyon Figaro, 24 juin 2003, p.5.
note bibliographiquePhotographie reproduite in Lyon Figaro, 24 juin 2003, p.5.

Retour