[Actes de vandalisme au stade de Gerland]

[Actes de vandalisme au stade de Gerland]
droitsCreative Commons - Paternité. Pas d'utilisation commerciale. Pas de modification.
localisationBibliothèque municipale de Lyon
technique1 photographie numérique : couleur
descriptionThierry Braillard, adjoint aux Sports de la Ville de Lyon
historiqueEn 2003 et pour la deuxième année consécutive, l'Olympique lyonnais sort victorieux du Championnat de France de Football. Mais comme l'année précédente face à Lens, les lendemains de fêtes sont particulièrement difficiles pour les employés municipaux en charge du stade de Gerland. La pelouse du stade, à l'issue du match OL-AS Monaco, a en effet été envahie par les supporters. De nombreuses plaques de pelouse, dont certaines de trois à quatre mètres carrés, ont été arrachées aux quatre coins du terrain, certains bouts ayant même servi de projectiles à jeter sur les stadiers. Au total, c'est une surface de près de 150 mètres carrés qui va devoir être remplacée après le constat de Thierry Braillard, adjoint aux Sports de la Ville de Lyon, venu contempler l'ampleur des dégâts. Source : "Gazon maudit" / Sylvain Lartaud in Lyon Figaro, 27 mai 2003, p. 20.

Retour