[Ecole d'éclairage de Lyon : conférence de presse]

[Ecole d'éclairage de Lyon : conférence de presse]
droitsCreative Commons - Paternité. Pas d'utilisation commerciale. Pas de modification.
localisationBibliothèque municipale de Lyon
technique1 photographie numérique : couleur
descriptionDe gauche à droite : Yves Cimbaro, directeur de Forma Sup et Roger Monnami, pdg du groupe Sonepar Sud-Est.
historiqueClimatisation, éclairage, chauffage, domotique, informatique... La fée électricité règne en impératrice sur le monde occidental. Les métiers d'électriciens, installateurs ou concepteur, ont le vent en poupe. Former des jeunes à ces professions d'avenir et leur garantir un emploi, ces deux idées ont présidé à la création d'une nouvelle école qui ne pouvait être que lyonnaise : l'Ecole de l'éclairage. La gastronomie n'est en effet pas le seul atout de Lyon, la lumière l'est aussi désormais. Déjà Saint-Petersbourg, Cuba. Hô Chi Minh et bientôt Casablanca, Marrakech et Angkor témoignent de ce nouvel objet du rayonnement lyonnais. "Ce projet, on n'aurait pas pu le faire nationalement, l'Ecole de l'éclairage est à Lyon parce que tout est parti de Lyon et du plan Lumière imaginé grâce à Henry Chabert", explique Roger Monnami, pdg du group Sonepar Sud Est, entreprise spécialisée dans la distribution électrique. "Paris en rêvait, c'est Lyon qui l'a fait", a acquiescé un patron parisien, contentant son auditoire. Source : "La lumière fait ses classes à Lyon" / Nathalie Blanc in Lyon Figaro, 11 mai 2002, p.9.

Retour