[Elections législatives, 2002]

[Au soir du second tour à la Préfecture du Rhône]

[Elections législatives, 2002]
droitsCreative Commons - Paternité. Pas d'utilisation commerciale. Pas de modification.
localisationBibliothèque municipale de Lyon
technique1 photographie numérique : couleur
historiqueUne troisième fois au cours du marathon électoral qui a vu s'enchaîner quatre journées de vote, au delà des étiquettes politiques, les vainqueurs auront été les abstentionnistes. Encore plus nombreux que le 9 juin 2002 dans le département du Rhône, le recul de la participation électorale va devoir commencer à conduire les élus à sérieusement s'interroger sur les moyens de ramener les électeurs à leur devoir civique. Mais dans le Rhône, la principale vedette de la soirée électorale organisée en préfecture de Région a été Anne-Marie Comparini. Elue députée face au premier adjoint de Gérard Collomb, la nouvelle députée de la première circonscription symbolisait par sa victoire les nouvelles espérances d'une droite à nouveau rassemblé et gagnante à Lyon. Les quatre circonscriptions lyonnaises, dont trois ont changé de représentant à l'Assemblée nationale sont restées à droite, réduisant ainsi les ambitions de la gauche lyonnaise qui espérait transformer l'essai des élections municipales de 2001. En dépit de la vague bleue généralisée, la gauche résiste toutefois plutôt bien, se consolaient les élus socialistes, mais ne parvient pas à s'imposer au sein de la ville-centre, au contraire de ce qui s'est passé à Paris. Les appels de Gérard Collomb et des candidats de la gauche unie réclamant aux électeurs de rééquilibrer la représentation lyonnaise au Parlement en envoyant un voire deux députés de gauche n'auront pas reçu d'écho. Anne-Marie Comparini, Emmanuel Hamelin, Jean-Michel Dubernard et Christian Philip seront les nouveaux représentants lyonnais au Palais Bourbon. Deux d'entre eux sont des descendants de parlementaires du Rhône puisque le grand-père de Christian Philip fut parlementaire de Lyon et le père d'Emmanuel Hamelin élu de la circonscription du grand Ouest du département. Source : "Le grand chelem lyonnais de l'U.M.P." / Frédéric Poignard in Lyon Figaro, 17 juin 2002, p.2.

Retour