[La direction des ports de Marseille]

[La direction des ports de Marseille]
droitsCreative Commons - Paternité. Pas d'utilisation commerciale. Pas de modification.
localisationBibliothèque municipale de Lyon
technique1 photographie numérique : couleur
descriptionDe gauche à droite : Eric Brassart, directeur général du Port autonome de Marseille (1998-2005), Patrick Berrest, président de l'Union maritime et fluviale, Claude Cardella, président du Pam et Guy Malher, président de la CCI de Lyon.
historiqueLa direction du port de Marseille semble être plutôt fâchée avec les chiffres. En 1998, elle annonçait que la place phocéenne représentait 55% de la part du commerce extérieur maritime rhônalpin. A l'occasion d'une réunion avec des chargeurs lyonnais qui s'est déroulée à la Cité internationale, la direction du port de Marseille annonce, non sans fierté, que Marseille représente... 50% du trafic maritime extérieur. Soit une baisse de 10% par rapport à 1998. Une baisse qui s'expliquerait, selon le Pam (Port autonome de Marseille), par le fait que que les hydrocarbures étaient pris en compte en 1998 et ne le sont plus cette année... Quelles que soient les justifications apportées par le direction du port, il semble que les objectifs annoncés lors de la création d'un "port sec" à Lyon ne soient pas tenus. En 1998, le Pam soulignait sa volonté de capter 70% du trafic extérieur maritime rhônalpin. On est donc loin des objectifs tels qu'ils avaient été présentés à l'époque. Source : "Marseille fait son marché à Lyon" / François Sapy in Lyon Figaro, 11 novembre 2000, p.14.

Retour