[La Halle de La Côte-Saint-André (Isère)]

[La Halle de La Côte-Saint-André (Isère)]
droitsCreative Commons - Paternité. Pas d'utilisation commerciale. Pas de modification.
localisationBibliothèque municipale de Lyon
technique1 photographie numérique : couleur
historiqueAvec 76 mètres de long et 29 mètres de large, la Halle médiévale de la Côte-Saint-André est l'une des plus vastes de France. Classée en 1925 à l'inventaire des Monuments historiques, sa construction remonte au XIIIe siècle. La Halle a été restaurée au XVe siècle mais sa physionomie n'aurait pas été sensiblement transformée. Jusqu'en 2003, tous les concerts du festival Berlioz étaient donnés sous la Halle. Source : Base Mérimée (réf. PA00117143)
historiqueUn taux de fréquentation exceptionnel frôlant les 94%, tel fut le bilan particulièrement réussi du Festival Berlioz 1999. De quoi réjouir le directeur musical de la manifestation, Bernard Merlino, le sénateur Jean Boyer, actif président qui a relancé le Festival il y a une décennie, et par-delà tous ceux qui, localement, ont cru à la viabilité du projet et se sont mobilisés autour des habitants de la petite cité de la Côte-Saint-André. Maire en tête. Le secret de cette réussite ? Un cachet d'authenticité, de simplicité et de convivialité, une programmation centrée sur l'incontournable enfant du pays et ses plus fameuses partitions, mais sachant aussi explorer des musiques moins connues, qu'elles soient d'Hector lui-même, ou de ses contemporains, de ses maîtres de ses amis. Si l'on ajoute une qualité résolument en courbe ascendante des artistes invités, où les grandes formations symphoniques côtoient désormais les noms du gotha en matière de voix, d'archet, de clavier et de direction (mais également des talents à découvrir), on comprendra que, sans tambour ni trompette, loin des sirènes parisiennes pour ne pas dire "parisianistes" le Festival Berlioz a gagné son premier pari. Source : "En attendant 2003" / Gérard Corneloup in Lyon Figaro, 25 août 2000, p.21.

Retour