[Casino Le Pharaon : les machines à sous]

[Casino Le Pharaon : les machines à sous]
droitsCreative Commons - Paternité. Pas d'utilisation commerciale. Pas de modification.
localisationBibliothèque municipale de Lyon
technique1 photographie numérique : couleur
historiqueLe Pharaon qui sommeillait depuis un peu plus d'un an sur la rive gauche du Rhône a dû songer l'espace de quelques instants qu'il s'agissait d'un mirage. Le 10 juillet 2001, les deux cents machines à sous dont l'installation a été autorisée le 15 juin par la Commission supérieure des jeux du ministère de l'Intérieur, sont entrées en service. Aussitôt, cent cinquante joueurs ont pris d'assaut les bandits manchots espérant décrocher le premier jackpot. Au final, ce sont 22 à 23 millions de francs qui ont été investis dans les machines en question et l'aménagement de la salle qui les accueille. Celle-ci ouvrira ses portes tous les jours à 10 heures pour les refermer à 4 heures le lendemain, le Pharaon jouant les prolongations jusqu'à 5 heures les 13 et 14 juillet. En 2002, ce nouveau fleuron du groupe Partouche visera un produit brut des jeux de 250 millions de francs, ce qui le hissera dans le top 10 français, la première place étant occupée par le Lyon Vert. Source : "La Cité flambe" / Agnès Benoist in Lyon Figaro, 10 juillet 2001, p.5.

Retour