[Les éléphants d'Asie du parc de la Tête-d'Or]

[Les éléphants d'Asie du parc de la Tête-d'Or]
droitsCreative Commons - Paternité. Pas d'utilisation commerciale. Pas de modification.
localisationBibliothèque municipale de Lyon
technique1 photographie numérique : couleur
historiqueUn manque d'activité certain caractérise les trois femelles éléphant d'Asie du parc de la Tête d Or, c'est la conclusion formelle de deux étudiants en biologie de Lyon I, au terme de trois mois d'études comportementales sur les pachydermes. Pour leur redonner un peu de tonus, la direction a donc décidé "l'enrichissement de leur milieu", qui consista à agrémenter leur terrain d'un arbre percé de trous remplis quotidiennement de branchages. Arracher les branches puis les manger rapprochant les pachydermes de leur activité naturelles. D'autres études comportementales révéleront si la cure de remise en forme a été fructueuse... En tout cas, l'expérience sera étendue à d'autres espèces du parc zoologique. Source : "Un ennui d'éléphant" in Lyon Figaro, 5 juillet 2001, p.5.

Retour