[Congrégation des soeurs de Bon-Secours]

[Congrégation des soeurs de Bon-Secours]
droitsCreative Commons - Paternité. Pas d'utilisation commerciale. Pas de modification.
localisationBibliothèque municipale de Lyon
technique1 photographie numérique : couleur
descriptionAdresse de prise de vue : Maison de retraite des soeurs de Bon-Secours, 36 rue du Bon-Pasteur, Lyon 1er.
historiqueDe jolis rosiers, un cerisier, un platane, une architecture XIXe pur jus, une congrégation implanté en les lieux depuis deux siècles et dûment conventionnée par le conseil général; l'endroit semblait à l'abri de toute opération immobilière. Zone de protection du patrimoine architectural urbain et paysager aidant (ZPPAUP), il était aussi possible de penser que ne s'élèverait pas une façade moderne de plus dans une rue qui a collectionné les architectures néo on ne sait trop quoi. Lorsque Soeur Elvire dit que tout à été tenté pour éviter le pire, elle dit juste. En 1995, date des premières études d'une rénovation exigée par les instances de tutelle des maisons de retraite, il était question de conserver toute l'enveloppe du bâti et de recomposer à l'intérieur des espaces fonctionnels. La bonne nouvelle, à l'époque, était que la congrégation n'envisageait nullement de se replier hors la ville, qu'elle tenait à rester une des dernières structures d'accueil de la Croix-Rousse et que la maison mère, Notre-Dame du Bon Secours de Troyes, tout en ne conservant plus à Lyon que trois religieuses infirmières, faisant le choix d'un investissement d'importance. Six ans plus tard, le maintien de l'Institution est toujours vécu comme une heureuse perceptive. Source : "Trop de normes pour la Croix-Rousse" / Sophie Bloch in Lyon Figaro, 4 mai 2001, p.5.

Retour