[Crues de la Saône en périphérie de Lyon, mars 2001]

[Crues de la Saône en périphérie de Lyon, mars 2001]
droitsCreative Commons - Paternité. Pas d'utilisation commerciale. Pas de modification.
localisationBibliothèque municipale de Lyon
technique1 photographie numérique : couleur
historiqueAprès les inondations de Lyon et un pic le 23 mars 2001, le Rhône, qui a augmenté d'une vingtaine de centimètres sur cette seule journée, commence sa décrue à partir du 24. Les eaux de la Saône poursuivent également leur lente descente commencée le 22 mars. Le niveau du Rhône atteindra entre 5m75 et 5m85 à Ternay (pour une cote d'alerte à 4m) et on relevait dans la nuit du 23 mars une hauteur de 2m70 sous le pont Morand. Soixante-quinze pompiers et cent cinquante gendarmes sont toujours mobilisés dans le Rhône et vingt-et-une communes touchées par les inondations. Une dizaine d'axes de circulation sur les berges de la Saône, dans les 9e et 4e arrondissements, ainsi que les départements y accédant, restent fermé à la circulation. Source : Lyon Figaro, 22 mars et 24 mars 2001.

Retour