[Bernard Marche, huissier à Lyon]

[Bernard Marche, huissier à Lyon]
droitsCreative Commons - Paternité. Pas d'utilisation commerciale. Pas de modification.
localisationBibliothèque municipale de Lyon / P0741 FIGRPTP2384 04
technique1 photographie positive : tirage noir et blanc ; 17,5 x 12,5 cm (épr.)
historiquePar arrêté du 8 septembre 1971, Bernard Marche était nommé huissier de Justice à Lyon en remplacement de Me Charles-Louis Ruffier, huissier démissionnaire, sis 58, rue de la République. Etudiant en Droit à Lyon, Me Marche avait d'abord été clerc chez Me Zerbib, puis principal clerc chez Me Clergue, avant de prêter serment le 17 septembre 1971 devant la Première Chambre du Tribunal de Grande Instance. A 27 ans, Me Bernard Marche était ainsi le plus jeune huissier du département du Rhône. Pendant deux décennie Bernard Marche sera l'huissier le plus en vue de la place de Lyon. Et puis, ce fut le naufrage au milieu des années 1990. Peut-être amorcé par une suspension d'exercer de deux mois, en 1993, après une indélicatesse prêtée à l'intéressé dans le cadre de ses activités politiques au Centre national des indépendants et paysans (C.N.I.). Ensuite, tout dégringola. Avec pour signaux d'alarme, les difficultés grandissantes rencontrées par les clients institutionnels pour recouvrer leurs fonds. En 1995, le fisc s'en mêlait. En 1996, sa mise en examen était assortie d'une interdiction d'exercer et son étude du 6e arrondissement mise en liquidation. Finalement, Bernard Marche disparaissait le 14 mai 1996. Laissant derrière lui un "trou" de 9 millions dans la trésorerie, correspondant à un détournement des fonds sous dépôt. Plus une note d'un million et demi de francs au préjudice du Crédit agricole. En cavale, Bernard Marche était jugé par défaut le 14 janvier 1999 par le Tribunal correctionnel de Lyon, poursuivi pour "abus de confiance aggravé", "escroquerie", "faux et usage de faux" et "organisation frauduleuse d'insolvabilité". Face à une chaise vide, dix ans d'emprisonnement était requis par le procureur contre l'ex-huissier. Arrêté en 2000 à Houston (Texas, Etats-Unis), puis extradé vers la France en application d'un mandat d'arrêt international, il était écroué le 2 avril 2001. Son procès s'ouvrait à Lyon le 21 mai.
note à l'exemplaireNégatif(s) sous la cote : FIGRP02672. Tirage(s) daté(s) d'après les négatifs.
note bibliographiqueLe Progrès de Lyon, 21 mai 2001, p.5.

Retour