[Stadium de Villeurbanne]

[Stadium de Villeurbanne]
droitsCreative Commons - Paternité. Pas d'utilisation commerciale. Pas de modification.
localisationBibliothèque municipale de Lyon / P0546 SV 0379
technique1 photographie négative sur verre : noir et blanc ; 18 x 24 cm
historiqueLe Stadium de Villeurbanne devait accueillir une patinoire, un vélodrome d'hiver, un ring de boxe et un restaurant brasserie. "Un cirque immense, climatisé, de 100 mètres de longueur sur 80 mètres de largeur et de 30 mètres de hauteur, sous verrière, avec des gradins, en ciment armé, pouvant recevoir 10.000 spectateurs" écrit le docteur Lazare Goujon dans "Le Crime que j'ai commis" (Villeurbanne, 1938). Il sera édifié à quelques 500 mètres du nouveau centre urbain, le long du cours Emile-Zola. Dans Le Progrès du 30 juin 1933, l'on pouvait lire alors que commençaient les travaux : "Huit portes monumentales s'ouvriront sur le Stadium, que quarante-cinq vomitoires et vingt escaliers rendront d'un accès et d'une évacuation rapides". Mais il ne fut jamais achevé. En 1935, Camille Joly succédant à Lazare Goujon arrête le chantier. A moitié réalisé, il a accueilli longtemps les spectacles à ciel ouvert, dont les corridas, et fut démoli en 1966. Source : Panneaux présentés en juillet-août 2014 sur la passerelle éphémère dressée à l'occasion du 80e anniversaire des Gratte-Ciel de Villeurbanne.

Retour