[Ville de Lyon. Prolongement de la rue de la République...

[Ville de Lyon. Prolongement de la rue de la République jusqu'à la Croix-Rousse. Projet de M. Ed. Guillon]
droitsCreative Commons - Paternité. Pas d'utilisation commerciale. Pas de modification.
localisationBibliothèque municipale de Lyon / P0546 S 0416
technique1 photographie négative sur verre : noir et blanc ; 27 x 21 cm
descriptionVue cavalière du percement des pentes de la Croix-Rousse dans le cadre du projet de prolongement de la rue de la République, depuis la place de la Comédie jusqu'à l'extrémité est du boulevard de la Croix-Rousse (Lyon 1er). Dans la partie supérieure gauche, un détail du monument de la Victoire, large colonnade surmontée d'une reconstitution agrandie de la Victoire de Samothrace, devant être disposé au sommet de la colline de la Croix-Rousse. Sur la droite, au premier plan, l'une des muses sur l'attique du Grand-Théâtre de Lyon. Inscription(s) sur l'image : "Monument de la Victoire / couronnant la / Rue de la République" (h. g.) ; "Plan de la / Rue de la / République prolongée" (h. d.) ; "Ville de Lyon / Prolongement de la rue de la République / jusqu'à la Croix-Rousse / Projet de Mr Ed. Guillon" (b.) ; "Vue à vol d'oiseau à cinquante mètres au-dessus de la Place de la Comédie" (b.). Signé b. d. : "Georges Trévoux / architecte".
historiqueNé à Lille le 7 octobre 1872, l'ingénieur Edouard Guillon, animé d'un esprit d'entreprise et doté d'une compétence reconnue en matière de traction, vint à Lyon vers 1901 où il prit la direction de la Société lyonnaise des tramways qui, par ses locomotives à vapeur, assurait le service de la place des Cordeliers à Montchat. Sa fusion avec la Compagnie des Omnibus et Tramway de Lyon lui fit confier, en 1906, la direction générale de l'O.T.L. jusque là assurée par l'ingénieur Joseph Grialou (1861-1934). Il conserva ces fonctions jusqu'en 1919, date à laquelle il partit pour Bruxelles pour y poursuivre ses compétences en matière de transport, tout en conservant ses relations avec la société lyonnaise comme membre du Conseil d'administration de l'O.T.L. Dès 1910, il reprenait à son compte un ancien projet d'embellissement de Lyon daté de 1864 en concevant, peu avant son départ de Lyon, un projet pour le prolongement de la rue de la République par une large voie bordée de maisons menant au plateau de la Croix-Rousse. Présenté dans la revue "La Construction lyonnaise", ce projet fut réalisé avec l'aide de l'architecte Georges Trévoux et mis en concurrence, dans l'après guerre, avec celui de Camille Chalumeau (1879-1972), ingénieur en chef de la ville, qui s'était pour sa part adjoint la collaboration de l'architecte Tony Garnier (1869-1948). L'exposition publique de ces deux projets fut ouverte le 10 juillet 1919 à la salle des fêtes de l'hôtel de ville de Lyon. La Société de la Rue Impériale semblait toute désignée pour cette heureuse réalisation, mais elle s'y refusa, laissant cette mission à la Ville qui quant à elle se déroba... Edouard Guillon décédait le 16 mars 1952 à Bruxelles.
note à l'exemplaireUne autre plaque de verre présentant ce dessin est conservée aux Archives municipales de Lyon (inv. 38 Ph 1/330).
note bibliographique"Le prolongement de la rue de la République jusqu'à la Croix-Rousse" / Ed. Guillon in La Construction lyonnaise, no.1, 1er janvier 1910, p.5-6, plan. - "Les embellissements de Lyon" / O.L. [Octave Lavalette] in Le Salut Public, 1er mars 1919.

Retour