[Magasin "La Belle Jardinière", 62 rue de la République]

[Magasin "La Belle Jardinière", 62 rue de la République]
droitsCreative Commons - Paternité. Pas d'utilisation commerciale. Pas de modification.
localisationBibliothèque municipale de Lyon / P0546 S 1719
technique1 photographie négative sur verre : noir et blanc ; 24 x 18 cm
descriptionAdresse du magasin : "La Belle Jardinière", confections pour hommes, dames et enfants, 62 rue de la République (angle rue Simon-Maupin), Lyon 2e. Inscription(s) sur l'image : "Belle Jardinière".
historiqueCet immeuble construit par la société de la rue Impériale dès 1854 lors de la première tranche du percement de la rue Impériale (actuelle rue de la République) devint, grâce à sa situation toute proche de la place Bellecour, le Grand hôtel Collet qui fut longtemps réputé comme le premier de la ville de Lyon. Dans ses salons se tenaient de nombreuses réunions et manifestations artistiques. C'est ainsi qu'entre 1868 et 1890, le journaliste Louis Lemercier de Neuville (1830-1918) donna chaque année - et avec succès ! - des représentations de ses célèbres "Pupazzi", série de spectacles de marionnettes qui se tenaient tantôt à l'hôtel Bellecour, tantôt à l'hôtel Collet. A la fin du XIXe siècle, le Grand hôtel Collet cessait cependant ses activités hôtelières et, par le fait même, n'était plus en 1898 le locataire de la rue Impériale. La société parisienne à l'enseigne de "La Belle-Jardinière", fondé en 1824 par Pierre Parissot (1790-1860) et précédemment installée rue du Bât-d'Argent, devenait alors locataire de l'immeuble dans lequel elle ouvrait le 19 février 1900, au rez-de-chaussée et dans les étages supérieurs, un magasin de vêtements qui fut bientôt réputé pour être l'un des mieux achalandés de la ville. Elle devait ainsi rester locataire de l'immeuble pendant une soixantaine d'années. Mais voulant procéder à une modernisation totale des locaux, la "Belle Jardinière" proposa à la société de la rue Impériale de devenir elle-même propriétaire, ce qui fut fait le 24 mars 1960. Après avoir soigneusement étudié un projet de transformation du bâtiment, la "Belle Jardinière" s'installait provisoirement au milieu des années 1960 au 21, rue Longue avant d'entreprendre en mars 1968 la démolition totale de l'immeuble qui fut remplacé, dans les mêmes conditions, par un immeuble moderne.
note bibliographiqueSouvenirs d'un montreur de marionnettes / Lemercier de Neuville, 1911 [non conservé]. - "Les Pupazzi à Lyon" / Etienne Charles in Le Salut Public, 18 décembre 1912 [BM Lyon, 950001]. - "La Belle Jardinière démolit son immeuble" in L'Echo liberté, 20 mars 1968 [BM Lyon, 6672].

Retour