Ajout à votre bibliothèque

Pour pouvoir ajouter ce document à votre bibliothèque numérique, vous devez avoir un compte numelyo.

Créez ou connectez-vous à votre compte

L'inscription est gratuite et vos données personnelles ne seront en aucun cas communiquées à des tiers ou utilisées à des fins commerciales.


Fermer

Téléchargement

Nous vous proposons de télécharger :

La page en cours

Tout le document

Fermer

Partager


Lien permanent vers cette page

Partagez cette page sur les réseaux sociaux



Fermer

Contactez-nous



Fermer

aidez-nous à décrire ce document !

Si vous pouvez nous apporter des précisions concernant une date, un lieu, les circonstances ou les personnes représentées, indiquez-les dans ce formulaire.

N'hésitez pas à nous laisser votre nom et e-mail, ils ne seront pas rendus publics.

Merci !



Fermer

Poser une question

Si vous le souhaitez, vous pouvez poser une question relative à ce document aux bibliothécaires.

Le service du "Guichet du Savoir" est chargé d'y répondre en moins de 72 heures.

Rendez-vous sur www.guichetdusavoir.org pour poser votre question.

Fermer

page précédente
54 GLOSSAIRE mas comas DE LYON

Au moment du retour de l'Ile d'Elbe:
V'là une affiche que marpaille l‘Empereur, en v‘là z’uue autre de ce matin
qui n'en dit que de bien mai que tous. Je sais bien que tout çà, c'est de la
bouàmerie.
Vela t’y pas qu'un beau jour y s'amèuent en faisant leurs bouàmes, y me
débobineut un tas de lrimes tirées en longueur.
BOUCAN. -— Tapage. -— Ce mot existe aujourd'hui un peu
partout.
1 gueulent là deux cents, faisant tous leur poussière,
Tellement qu‘on entend leur boucau de Fourvière.
Vous entendez les oiseaux I Y s'en fout un boucau dans les branches.
BOUCHARDE. — Herpès. — Petite inflammation sur les lèvres,
suite d’un refroidissement, d'une fièvre, d’un rhume.
BOUFFER. — Manger. -— Je ne croyais pas ce mot si ancien, je
pensais même qu’il appartenait plutôt à l'argot général qu'au
langage lyonnais. Jirome Hoquet l’a pourtant employé, il y a
déjà longtemps :
Tout le monde bouilait d‘une belle manière.
Quand nous mangions d‘avoine, i bouffait d’aloyaux.
BOUGEON. —— Remuant, toujours en mouvement. Rac : bouger.
Un enfant bougeon.
BOUGRASSER. —- S'occuper à des riens.
Oh ! non, je travaille pas le dimanche, mais on a ben toujou quèque chose
à bougrasser.
Velà tout ton travail ’? Mais quèque t‘as donc bougrassé toute la sainte
journée?
BOULE. — Tête.
Perdre la boule.
T‘as tellement engraissé que quand tu reviendras au pays, ta femme
pourra seulement pas retrouver ton picou dans la boule de suif.
Dis-moi, mon pauvre vieux,
Tous les en1hétements tracasseurs de ta boule.
page suivante

Libre - Licence Ouverte-Open Licence
Bibliothèque municipale de Lyon - 356247 - Lien catalogue