Cote : Lyon, Bibliothèque Municipale, Ms. 1964

Auteur(s) :

Texte(s) : Bible ; Vieille-Latine / Biblia ; Vetus Latina Deutéronome / Deuteronomium Josué / Jesu Naue Juges / Judices

Notice brève : Manuscrit contenant une partie de l’Ancien Testament (Deut. XI, 4b – Judic. XX, 31). Écrit au V-VIe siècle. Écrit probablement à Lyon ou ses environs. 143 folios complémentaires (Gen. XVI, 9 – Deut. XI, 4a) constituent le Ms 403 de la Bibliothèque municipale de Lyon.

Autres appellations : Ancienne cote : Delandine 1840.

Période : VIe siècle est l’indication la plus courante (Lowe, Amiet, etc.). Mais U. Robert, dans le deuxième tome de son édition, p. XV, présente les arguments qui autoriseraient à faire remonter ce manuscrit au Ve siècle.

Origine : Probablement Lyon ou ses environs.

Provenance : Folios dérobés par un inconnu avant 1831. Bibliothèque Dauphin de Verna, famille des environs de Lyon, vendue en 1895.

Format : ± 300 × 242 mm. <195 × ca.200 mm.> presque carré, signe d’antiquité.

Mise en page : 3 colonnes de 27 lignes.

Volume : 88 feuillets. Les 143 feuillets qui précèdent ceux-ci constituent le Ms 403 de la Bibliothèque municipale de Lyon.

Composition : f.1 – f.88v : Deut. XI, 4b – Judic. XX, 31 sans lacune.

Mains : Texte en onciale. Titre courant en petite onciale sur chaque double page ouverte. Colophons en onciale. Fréquentes corrections, gloses et notes liturgiques en des cursives et minuscules des VII-IXe siècles (par exemple folios 19, 39v, 76, 94v, 133, 136v).

Autres caractéristiques remarquables : Ces feuillets furent achetés en 1895 lors de la vente de la bibliothèque de M. le Baron Dauphin du Verna, de Crémieu (Isère).

Sommaire :
f.1 colonne 1 lignes 1-2 :[…] in hodiernum die[m] et quaecumque [Deut. XI, 4].
f.8v colonne 3 ligne 1 : D(omi)n(u)s autem dixit non [Deut. XVII, 16].
f.18v colonne 1 ligne 11 : Et praecepit moyses [Deut. XXVII, 11].
f.25 colonne 2 ligne 7 : Et dixit d(omi)n(u)s ad moy- [Deut. XXXI, 16].
f.26 colonne 1 ligne 14 : Adtende caelum et [Deut. XXXII, 1].
f.27v colonne 3 ligne 6 : Et scribsit moyses [Deut. XXXII, 44].
f.30 colonne 1 :explicit deuteronomium incipit iesum naue
f.30 colonne 2 lignes 1-2 : Et factum est postquam defunctus [Jos. I, 1].
f.37 colonne 1 ligne 6 :Et dixit d(omi)n(u)s ad iesu(m) [Jos. VII, 10].
f.43 colonne 3 ligne 7 : Et dixit d(omi)n(u)s ad iesum [Jos. XI, 6].
f.44 colonne 2 ligne 20 : Et accepit iesus om- [Jos. XI, 16].
f.45 colonne 1 ligne 3 : Et dixit d(omi)n(u)s ad iesum [Jos. XIII, 1].
f.52v colonne 1 ligne 27 : Et locutus est d(omi)n(u)s [Jos. XX, 1].
f.54v colonne 2 ligne 17 : Et requiem dedit d(omi)n(u)s [Jos. XXI, 42].
f.59v colonne 2 : explicit liber iesum naue incipit iudicum
f.60 colonne 1 lignes 1-2 : Et factum est postquam defunctus [Judic.  I, 1].
f.65v colonne 2 ligne 2 : Et cantauit debbora [Judic.  V, 1].
f.67 colonne 2 ligne 4 : Haec dicit d(omi)n(u)s d(eu)s istra- [Judic.  VI, 8].
f.67v colonne 3 ligne 17 : Et dixit illi d(omi)n(u)s pax [Judic.  VI, 23].
f.69 colonne 1 ligne 8 : Et dixit d(omi)n(u)s ad gedeon [Judic.  VII, 4].
f.73 colonne 2 ligne 2 : Et misit d(omi)n(u)s spiritu(m) [Judic.  IX, 23].
f.75 colonne 2 ligne 3 : Et iratus est in ira d(omi)n(u)s [Judic.  X, 7].
f.78 colonne 2 ligne 16 : Et uisus est angelus [Judic.  XIII, 3].
f.79 colonne 2 ligne 23 : Et coepit sp(iritu)s d(omi)ni si- [Judic.  XIII, 25].
f.81 colonne 3 ligne 15 : Et scidit d(eu)s rimam [Judic.  XV, 19].
f.83 colonne 2 ligne 6 : Et clamauit samson [Judic.  XVI, 27].
f.88 colonne 2 ligne 22 : Et dixit d(omi)n(u)s iudas as- [Judic.  XX, 18].
f.88v colonne 3 ligne 9 : Et dixit d(omi)n(u)s ascendi- [Judic.  XX, 28].
f.88v colonne 3 lignes 26-27 : et coeperunt cadere uulnerati […] [Judic. XX, 31].

 

Bibliographie 

Le codex : Robert Amiet, Les Manuscrits liturgiques du diocèse de Lyon, Description et analyse, Paris : CNRS éditions, 1979. Notice au n°95. Giulio Battelli, Scritti scelti. Codici, documenti, archivi, Roma : Multigrafica Editrice, 1975. Albert Victor Billen, The Old Latin Texts of the Heptateuch, Cambridge : University Press, 1927. Cf. p. 7 et passim. Fernand Cabrol et Henri Leclercq (publ.), Dictionnaire d’archéologie chrétienne et de liturgie, Tome X, 1e partie, Paris : Letouzey, 1931. Cf. col. 354-374. Célestin Charlier, « Les Manuscrits personnels de Florus de Lyon et son activité littéraire »,  dans Mélanges E. Podechard, 1945, pp. 71-84. Célestin Charlier, « Note sur les origines de l’écriture dite de Luxeuil : à propos d’une étude récente », dans Revue Bénédictine, LVIII, 1958, pp. 149-157. Léopold Delisle, «  dans Bulletin de la Société Nationale des Antiquaires de France, t. XXII, 1878. Cf. p. 208. Léopold Delisle, « Notice sur un manuscrit de Lyon renfermant une ancienne version latine inédite de trois livres du Pentateuque … lue à l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres le 23 octobre 1878 » dans Bibliothèque de l’École des Chartes, XXXIX, 1879. L éopold Delisle, « Sur le Pentateuque de Lyon », dans Bibliothèque de l’École des Chartes, t. XLI, 1880, pp. 304-307. Léopold Delisle, « Sur le Pentateuque de Lyon », dans Académie des Inscriptions et Belles-Lettres. Comptes rendus des séances de l’année 1880, 4e série, t. VIII, pp. 114-116. L éopold Delisle, Mélanges de paléographie et de bibliographie. Atlas, Paris, 1880. Cf. pl. I et II. Léopold Delisle, « Le Manuscrit 54 de Lyon du VIe s. contenant une version latine de la Genèse ... antérieure à St. Jérôme », dans Mémoires de l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, t. XXXI, 1884, pp. 184-185. Léopold Delisle, « Fragment d’un manuscrit de Lyon reconnu par L. Delisle dans la bibliothèque d’Ashburnham-Place », dans Mémoires de l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, t. XXXIII, 1888, pp. 15-17. Fernand de l’Église, « Le Parchemin », dans Le Bibliophile, 1933, pp. 9-23. Cf. p. 10. Bonifatius Fischer, Lateinische Bibelhandschriften im frühen Mittelalter (Vetus Latina : Aus der Geschichte der lateinischen Bibel, 11), 1985. Cf. pp. 121, 160. P. Guinard & L. Holtz, Manuscrits médiévaux : de l’usage au trésor. Catalogue de l’exposition (21 septembre 2002 – 4 janvier 2003), Lyon : Bibliothèque municipale, 2003. Cf. notice 5, p. 50 par L. Holtz (et notice détaillée du Ms 403 p. 77 par le même). Victor Leroquais, Exposition de manuscrits à peintures du VIe au XVIIe siècles. Catalogue descriptif, Lyon : Bibliothèque de la Ville de Lyon, 1920. Cf. n°1 et pl. I. Elias Avery Lowe, Codices lugdunenses antiquissimi : le scriptorium de Lyon, Lyon, Société des Amis de la Bibliothèque, 1924. Elias Avery Lowe, Codices latini antiquiores : a palaeographical guide to latin manuscripts prior to the ninth century. 6. France, Oxford, 1953. Cf. n°771. J.-B. Martin, « Le Pentateuque de Lyon », dans Mélanges d’archéologie d’histoire lyonnaise, Lyon : Vitte, 1900. Agustin Millares Carlo, Tratado de Paleografia espanola, Madrid : Hernando, 1932 (2e éd.). Cf. pp. 50-51 et pl. XII. Agustin Millares Carlo, Tratado de Paleografia espanola, Madrid : Espasa-Calpe, 1983 (3e éd.), 3 vol. Cf. vol. II fig. 23. Léopold Niepce, Les manuscrits de Lyon et mémoire sur l’un de ces manuscrits, le Pentateuque du VIe siècle, Lyon : Henri Georg, ca. 1879. Paul Remley, « The Latin Textual Basis of « Genesis A »  », dans Anglo-Saxon England, 17, 1988, pp. 163-189. S. Tafel, « The Lyons scriptorium », dans Palaeographia latina edited by W. M. Lindsay, Oxford University Press : Part IV, 1925, pp. 40-70. (St. Andrews University Publications, XX). Cf. pp. 59-61. Ludwig Traube, Vorlesungen und Abhandlungen, München : C. H. Beck, 1909-1920. Cf. t. I, p. 196. F. Vigouroux, « Une ancienne traduction latine de la Bible : le Codex lugdunensis », dans Revue des questions historiques, t. LXXI (1902), pp. 583-595.

Le texte : Hermann Josef Frede, « Ein Paulus-text aus Burgund », dans Biblica, t. 54, 1973, pp. 516-536. Cf. p. 534. Klaus Gamber, Codices liturgici latini antiquiores, Freiburg (CH) : Universitätsverlag, 1968 (2ème éd.) (Spicilegii Fiburgensis Subsidia, 1). Cf. n° 206a p. 177. Ulysse Robert, Pentateuchi versio latina antiquissima e codice lugdunensis, t. I, Paris : Firmin-Didot, 1881 ; t. II, Lyon : A. Rey & Cie, 1900. Édition du texte. Hans Rost, Die Bibel in den ersten Jahrhunderten (Beiträge zur Kulturgeschichte der Bibel, 2), Westheim, 1946. Cf. p. 125.