Cote : Lyon, Bibliothèque Municipale, Ms. 604

Auteur(s) : Saint Augustin (0354 – 0430) / Aurelius Augustinus Hipponensis

Texte(s) : Sermons / Sermones

Notice brève : Manuscrit contenant une série d’opuscules de saint Augustin. Les annotations du diacre Florus (†859/60) prouvent que le manuscrit était à Lyon au IXe siècle. 10 folios étaient autrefois Lyon, B.M. 788, folios 49-58. 42 folios complémentaires constituent le ms. Paris, B.N. n. acq. lat. 1594.

Autres appellations : Ancienne cote : Delandine 521.

Période : VIIe siècle.

Origine : Lyon est possible, en tout cas un centre mérovingien.

Provenance : Se trouvait à Lyon au IXe siècle, étant donnée la présence d’annotations du diacre Florus († 859/60). Bibliothèque du chapitre des chanoines de la cathédrale Saint-Jean-Baptiste, comtes de Lyon.

Format : 265 × 225 mm. <ca. 185 × 170 mm.>

Mise en page : 21 longues lignes.

Volume : 94 folios + 10 folios non reliés

Composition : manquent : cahiers (quaternions) I-IV entiers et cahier V f.1 (avant folio1) ; cahier (quaternion) VII entier (entre folios 15 et 16) ; cahier (quaternion) IX entier (entre folios 23 et 24) ; cahier (quaternion) X 3e bifolium (entre folios 25 et 26 et entre folios 27 et 28) ; cahier (quaternion) XI bifolium central et deux derniers feuillets, cf. ci-dessous ; cahiers (quaternions) XII-XVII entiers (entre folios 33 et 34) ; cahier (quaternion) XIX entier (entre folios 41 et 42) ; cahier (quaternion) XXIII 3e bifolium (entre folios 67 et 68 et entre folios 69 et 70) ; cahier (quaternion) XXIV 2e et 3e bifolia (entre folios 72 et 73 et entre folios 74 et 75) ; cahier (binion) XXVII dernier feuillet. Les feuillets qui étaient autrefois Lyon, B.M. 788, folios 49-55 représentent les fragments de deux quaternions qui se suivaient : du premier, nous restent les trois bifolia centraux (folios 49-54 du Ms 788), le premier bifolium est perdu ; du second, nous restent les deuxième et troisième bifolia (folios 56-58 du Ms 788), le premier bifolium et le bifolium central sont perdus. Quant à l’emplacement original de ces deux cahiers, l’état du manuscrit lui-même ne permet pas de déterminer s’ils se trouvaient dans la première (cahiers I-IV) ou dans la seconde (cahiers XII-XVII) des grandes lacunes. Il faut d’ailleurs compter avec les 42 folios de Paris, B.N., n.acq.lat.1594. Dom Charlier (1947, p.148, n.2) espérait « démontrer un jour » que les folios autrefois dans Lyon Ms 788 vont dans la lacune des cahiers I-IV, et les folios de Paris dans la grande lacune des cahiers XII-XVII. Lowe (1953), qui n’évoque pas le problème de l’emplacement à donner aux folios autrefois dans Lyon Ms 788, affirme que les 42 folios de Paris « precede the Lyons part » ; mais on ne voit pas comment soutenir cette hypothèse, si les folios manquants avant notre manuscrit étaient au nombre de seulement 4×8=32 folios… Ce décompte va en revanche tout à fait dans le sens de dom Charlier, raison pour laquelle nous plaçons ces feuillets avant les autres. La situation au cahier XI est très difficile à analyser : - les trois premiers feuillets (folios 30, 31 et 32) suivent sans lacune le folio 29 qui est le dernier du cahier X. - en revanche on note une très importante lacune entre les folios 32 et 33 - or le folio 33 est lui-même suivi de la lacune plus importante encore des cahiers XII-XVII. Le problème est donc de savoir quelle place occupait ce folio 33 dans le cahier XI. Il faut noter que le verso ne porte pas de signature, ce qui semble indiquer qu’il ne s’agissait pas du dernier feuillet du cahier, bien que la lacune entre folios 32 et 33 soit suffisante pour le suggérer. À l’examen matériel du cahier, il semble bien que ce folio 33 soit couplé avec le folio 32, troisième bifolium du cahier, ce qui laisse entendre qu’il manquerait le bifolium central du cahier et les deux derniers feuillets. Quant au fait que le texte attendu entre les folios 32 et 33 semble bien plus important que ce que peuvent contenir deux feuillets de ce manuscrit, on peut le résoudre de différentes façons : soit ce n’était pas un quaternion mais un quinion, auquel cas il manque deux bifolia centraux, 4 feuillets. Soit on tire argument de la grande variance du texte du manuscrit par rapport au texte de Migne (cf. en particulier le folio 32r à comparer avec les §§16-18 du traité) en supposant que la version du De fide et symbolo de notre manuscrit était bien plus courte, à cet endroit, que ce que nous ont conservé d’autres ms. Il ne s’agit cependant en aucun cas d’un abrégé du De fide et symbolo, car en la plupart des endroits les deux textes se répondent. De façon générale dans ce traité, il est frappant de constater quelle démesure il y a entre les lacunes supposées par le texte de Migne et le nombre de feuillets manquant : le texte manquant est de 4 à 6 fois plus long que ce que pouvaient contenir les feuillets manquants selon notre reconstitution ! Or le texte présent dans le manuscrit n’est pas à ce point différent du texte de Migne... Fragment acéphale f.49 – f.55v du Ms 788 : saint Augustin, sermon PL 36 (t.38, c.215). LACUNE entre les folios 54v et 55 du Ms 788: 2 f. f.55v – f.58v du Ms 788 : saint Augustin, sermon PL 82 (t.38, c.506). LACUNE entre les folios 56 et 57 du Ms 788 : 2 f. Fragment anoure Acéphale : LACUNE : cahiers I-IV + 1 f. f.1 – f.3 : saint Augustin, fin du sermon PL 202 (t.38, c.1033). f.3 - f.7 : saint Augustin, sermon PL 309 (t.38, c.1410). f.7 - f.10 : saint Augustin, sermon PL 348 (t.39, c.1526). f.10 - f.15 : saint Augustin, sermon PL 60 (t.38, c.402). LACUNE : un quaternion f.16 - f.21 : saint Augustin, sermon PL 389 (t.39, c.1701). f.21 - f.23v : saint Augustin, sermon PL 347 (t.39, c.1524). LACUNE : un quaternion entre les f. 23 et 24. f.24 : saint Augustin, sermon PL 191 (t.39, c.1009). f.25 - f.33v : saint Augustin, De fide et symbolo (PL t.40, c.181). LACUNES : un folio ( ?) entre les folios 25 et 26 ; un folio entre les folios 27 et 28 ; deux folios ( ?) entre les folios 32 et 33. LACUNE : deux folios et six quaternions entre les folios 33 et 34 : cf. Paris, B.N., n.acq.lat. 1594. f.34 – f.41v : saint Augustin, sermon PL 2 (t.38, c.36). LACUNE : un quaternion entre les folios 41 et 42. f.42 – f.57v : saint Augustin, sermon PL 9 « De decem chordis » (t.38, c.75). f.57v – f.67 : saint Augustin, sermon PL 170 (t.38, c.926). f.67 – f.74 : saint Augustin, sermon PL 142 (t.38, c.778). LACUNES : 1 f. entre les folios 67 et 68 ; 1 folio entre les folios 69 et 70 ; 2 folios entre les folios 72 et 73. f.74 – f.88 : saint Augustin, sermon PL 361 (t.39, c.1599). LACUNE : 2 folios entre les folios 74 et 75. f.88 – f.90 : saint Augustin, sermon 2 du Spicilegium Romanum du cdl. Mai (PLS t.47, c.1142). f.90 – f.94v : saint Augustin, sermon d’attribution douteuse (PL t.40, c.1201).

Mains : texte en semi-onciale f.23v : « in christum uenerabele mihy et nimiom desederabele » f.34v :« … respeci seruom tuhom Marcillinum » f.41v : « Hic minus habet » « ne saurait être postérieur au IXe siècle » cf. Delisle f.86 : minuscule du VIIe (VIIIe ?) siècle : « Juliana legit lebrem estum ; Juliana fecit »

Autres caractéristiques remarquables : La partie parisienne a été volée par Libri et rachetée à lord Ashburnham par la Bibliothèque Nationale où elle se trouve désormais. Jusque l’article de Lambot (1948), toute la bibliographie fait des folios16-21 la fin du sermon PL 60. Il s’agit de la fin du sermon PL 389, notre manuscrit étant précisément à l’origine de la confusion qui s’est introduite, dans la tradition, entre les deux sermons. Lettrines peintes (f.3 : ‘S’; f.7 : ‘N’; f.10 : ‘O’; f.21 : ‘M’; f.25 : ‘Q’) ainsi que la décoration des signatures (f. 7v, f.15v, f.23v, f.29v, f.91v).

Sommaire :
f.55 du Ms 788, lignes 1-2 : […] sed plenitudinem d(omi)ni cognuscebat. nouerat / se ad fontem uenire sitientem. aridas fauces [PL sermo 36, 11 : t.38 c.220].
f.55v du Ms 788 : explicit [explicit sermo PL 36] incip(it) de eo quod scribtum est. si peccauerit in te frater tuus / corripe eum inter te et ipsum. et in salomonem. innuens oculis cum do/lo congregat hominebus maestitiam qui autem arguit pa/lam pacem facit [incipit sermo PL 82, t.38 c.506].
f.56v du Ms 788, lignes 16-17 : lumen quod in te est. non permittit negle/gere lumen fratris tui. Nam si odisti et (…) […] [sermo PL 82, 3, t.38 c.507].
f.57 du Ms 788, lignes 1-2 : […] Non uis te humiliare qui cecidisti et non uis / surgere . multum interest inter se humilian- [sermo PL 82, 6, t.38 c.508].
f.58v du Ms 788, lignes 15-16 : paulum timotheo praedicantem et di/centem. peccantes coram omnibus ar- (…) […] [sermo PL 82, 8, t.38 colignes 509-510].
f.1 lignes 1-2 : […]debellaturus igitur (Christu)s gladio spireta/li per uniuersumorbem regnum dia- [Sermo PL 202, 2 : t.38 c.1034].
f.3 : explicit / incipit de natale sancti cypriani / Sermonem a nobis debitum auribus / et cordibus uestris exigit tam grata [Sermo PL 309, 1 : t.38 c.1410].
f.7 : explicit / incipit d(e)i / Non dubito dilectissimi fratres in/situm esse cordibus uestris timo- [Sermo PL 348, 1 : t.39 c.1526].
f.10 : explicit / inc(i)p(it) eiusdem de lapsu mundi et auaritia / Omnis homo in tribulatione aliqua / constitutus. et in sua causa deficiens [Sermo PL 60, 1 : t.38 c.402].
f.15v lignes 20-21 : si non contemnites commonentem, fiat / quod dicit. non enimille qui tale consiliu(m) dedit […] [Sermo PL 60, 7 : t.38 c.405].
f.16 lignes 1-2 : […] sed sequeris quo misisti ; Consilium ergo / do da pauperibus et habebis thesaurum [Sermo PL 389, 3 : t.39 c.1704].
f.21 : expl(icit) : item incipit de timore d(e)i / Multa nobis fratres de d(e)i timore / praecepta sunt, et quam sit utile [Sermo PL 347, 1 : t.39 c.1524].
f.23v lignes 20-21 : peccatorum suorum. de quibus in primo gra/du paenitentiae dolore fleuerunt. […] [Sermo PL 347, 3 : t.39 c.1525].
f.24 lignes 1-2 : in (christ)o uidetur fuisse diuinitas porro si fi/des d(omi)n(u)m natum credit in carne d(e)o non [Sermo PL 191, 2 : t.38 c.1010].
f.25 : explicit / inc(i)p(it) de symbolo . s(an)c(t)i agostini / Quoniam scribtum est et aposto/licae disciplinae robustissima [de fide et symbolo : PL t.40 c.181].
f.25v lignes 20-21 : -tis firmitate surgentibus. sub ipsis ergo / paucis uerbis in symbolo constitutis [de fide et symbolo : PL t.40 c.181].
f.26 lignes 1-2 : cum uerum loquimur ut noster animus / innotescat audienti et quicquid secre- [de fide et symbolo : PL t.40 c.183].

 

Bibliographie 

Le codex : Léopold Delisle, Notices sur plusieurs anciens manuscrits de la Bibliothèque de Lyon, Paris : Imprimerie nationale, 1880 ; extrait des Notices et extraits des manuscrits de la Bibliothèque nationale, XXIX, 2e partie. E. Caillemer, « Notices et extraits de manuscrits de la Bibliothèque de Lyon, dans Mémoires de l’Académie des sciences, belles-lettres et arts de Lyon ». Classe des lettres, XX, 1881-1882, pp. 39-88. Léopold Delisle, Les manuscrits du comte d’Ashburnham. Rapport adressé à Monsieur le Ministre de l’Instruction publique et des Beaux-Arts, Paris : Champion, 1883. S. Tafel, « The Lyons scriptorium », dans Palaeographia latina edited by W. M. Lindsay, Oxford University Press, 1923-1925. Part II, pp. 66-73 ; part IV, pp. 40-70. (St. Andrews University Publications, XVI). Elias Avery Lowe, Codices lugdunenses antiquissimi : le scriptorium de Lyon, Lyon, Société des Amis de la Bibliothèque, 1924. Célestin Charlier, « Les Manuscrits personnels de Florus de Lyon et son activité littéraire » dans Mélanges E. Podechard, 1945, pp. 71-84. Célestin Charlier, « La Compilation augustinienne de Florus sur l’Apôtre : sources et authenticité », dans Revue Bénédictine LVII, 1947, pp.132-186. Elias Avery Lowe, Codices latini antiquiores : a palaeographical guide to latin manuscripts prior to the ninth century. 6. France, Oxford, 1953. Cf. n°783. Célestin Charlier, « Note sur les origines de l’écriture dite de Luxeuil : à propos d’une étude récente », dans Revue Bénédictine, LVIII, 1958, pp. 149-157. Françoise Cotton, « Les Manuscrits à peinture de la Bibliothèque de Lyon : Essai de catalogue », dans la Gazette des Beaux-Arts, mai-juin 1965, pp. 265-320. Cf. n°1. Jean Vezin, « Le B en ligature à droite dans les écritures du VIIe et du VIIIe siècles », dans Journal des Savants, 1971, pp. 261-286. Elias Avery Lowe, Palaeographical papers 1907-1965 edited by Ludwig Bieler, Oxford : Clarendon press, 1972.

Le texte : Cyrille Lambot, « Les sermons 60 et 389 de saint Augustin sur l’aumône », dans Revue Bénédictine 58 (1948), pp. 23-52. Cyrille Lambot, « Jean Vlimmerius, éditeur de sermons de saint Augustin », dans Annales de la Société Royale d’Archéologie de Bruxelles, t.50, 1956-1961, pp. 144-149. Cf. p. 146. Cyrille Lambot, « La tradition manuscrite des sermons de saint Augustin pour la Noël et l’Épiphanie », dans Revue Bénédictine 77 (1967), pp. 217-245. « Mémorial dom Cyrille Lambot », dans Revue Bénédictine 79 (1969), n°1-2.