retour à la page précédente

Expositions du Salon des Cent en janvier 1898

Expositions du Salon des Cent en janvier 1898

Ajout à votre bibliothèque

Pour pouvoir ajouter ce document à votre bibliothèque numérique, vous devez avoir un compte numelyo.

Créez ou connectez-vous à votre compte

L'inscription est gratuite et vos données personnelles ne seront en aucun cas communiquées à des tiers ou utilisées à des fins commerciales.


Fermer

Téléchargement

Nous vous proposons de télécharger :

  • Télécharger le document
  • Fermer

    Partager


    Lien permanent vers cette page

    Partagez cette page sur les réseaux sociaux



    Fermer

    Contactez-nous



    Fermer

    aidez-nous à décrire ce document !

    Si vous pouvez nous apporter des précisions concernant une date, un lieu, les circonstances ou les personnes représentées, indiquez-les dans ce formulaire.

    N'hésitez pas à nous laisser votre nom et e-mail, ils ne seront pas rendus publics.

    Merci !



    Fermer

    Poser une question

    Si vous le souhaitez, vous pouvez poser une question relative à ce document aux bibliothécaires.

    Le service du "Guichet du Savoir" est chargé d'y répondre en moins de 72 heures.

    Rendez-vous sur www.guichetdusavoir.org pour poser votre question.

    Fermer

    Né en Suisse de parents français, Emil Causé suit l’enseignement de l'École nationale des arts décoratifs à Paris. Artiste protéiforme, il s’essaye aux différentes formes d’expression graphique, se faisant [...]

    [+]

    Né en Suisse de parents français, Emil Causé suit l’enseignement de l'École nationale des arts décoratifs à Paris. Artiste protéiforme, il s’essaye aux différentes formes d’expression graphique, se faisant notamment décorateur, dessinateur, affichiste et illustrateur de livres et revues pour enfants. Très influencé par l’Art nouveau alors triomphant, Causé est particulièrement actif entre 1890 et 1902. Pressenti en 1896 par Léon Deschamps pour illustrer la couverture de la revue "La Plume", organisatrice du Salon des Cent, ce n’est finalement qu’en 1898 qu’Emil Causé livre une affiche pour cette exposition. Cette oeuvre fait alors l’objet dans la revue "L’Estampe et l’Affiche" d’une critique féroce et sans doute injuste : "Une jeune femme, au milieu du feuillage, cueille sur une palette suspendue, le violet d’une pensée ; le trait est hésitant, l’idée insaisissable, le dessin de la robe, représentant un semis d’hirondelles jaunes comme des serins, s’entrecroisant les ailes déployées, est d’un maigre effet décoratif. La Plume nous avait habitués à mieux que cela." Ecrire que l’idée est insaisissable est assez excessif, tant il paraît évident que cette jeune femme représente, la palette de peintre servant ici d'attribut conventionnel, une allégorie de l’Art ou de la Peinture. Les hirondelles, oiseaux associés au cycle des saisons et à l’arrivée du printemps, semblent quant à elles symboliser le renouveau des arts. Cette lithographie acquise en 2014 vient compléter la série d'affiches du Salon des Cent réunie par M. Legendre, donnée à la ville de Lyon en 1908 avec le reste de sa collection, laquelle se trouve à l'origine du fonds d'affiches de la bibliothèque municipale.

    réduire

    Expositions du Salon des Cent en janvier 1898 par Causé, Emil, 1867-19..
    Bibliothèque municipale de Lyon (AffP0419)

    Droit d'utilisation : Domaine public, Licence Ouverte-Open Licence

    Affiche
    Affiche
    Affiche
    Affiche
    Affiche
    Affiche
    Affiche
    Affiche

    Retour