retour à la page précédente

Z le tueur à la corde

Z le tueur à la corde

Ajout à votre bibliothèque

Pour pouvoir ajouter ce document à votre bibliothèque numérique, vous devez avoir un compte numelyo.

Créez ou connectez-vous à votre compte

L'inscription est gratuite et vos données personnelles ne seront en aucun cas communiquées à des tiers ou utilisées à des fins commerciales.


Fermer

Téléchargement

Nous vous proposons de télécharger :

  • Télécharger le document
  • Fermer

    Partager


    Lien permanent vers cette page

    Partagez cette page sur les réseaux sociaux



    Fermer

    Contactez-nous



    Fermer

    aidez-nous à décrire ce document !

    Si vous pouvez nous apporter des précisions concernant une date, un lieu, les circonstances ou les personnes représentées, indiquez-les dans ce formulaire.

    N'hésitez pas à nous laisser votre nom et e-mail, ils ne seront pas rendus publics.

    Merci !



    Fermer

    Poser une question

    Si vous le souhaitez, vous pouvez poser une question relative à ce document aux bibliothécaires.

    Le service du "Guichet du Savoir" est chargé d'y répondre en moins de 72 heures.

    Rendez-vous sur www.guichetdusavoir.org pour poser votre question.

    Fermer

    Poète humoriste et feuilletoniste au Figaro, Albert Boissière (1866-1939) semble avoir pratiqué tous les genres littéraires, en particulier celui du roman policier, auquel son imagination débridée a laissé une œuvre féconde. Boissière n’hésite pas à recourir au registre fantastique, [...]

    [+]

    Poète humoriste et feuilletoniste au Figaro, Albert Boissière (1866-1939) semble avoir pratiqué tous les genres littéraires, en particulier celui du roman policier, auquel son imagination débridée a laissé une œuvre féconde. Boissière n’hésite pas à recourir au registre fantastique, pour ne pas dire grand-guignolesque : la recherche de l’effet sensationnel le conduit entre autres à narrer dans La tragique aventure du mime Properce (1904) la promenade d’un personnage transportant dans sa valise la tête décapitée d’une personne toujours vivante ! Roman de quat’sous d’abord paru en 1910 dans Le Journal sous forme de feuilleton puis d’un livre édité par Pierre Lafitte la même année, Z le tueur à la corde est repris en 1912 par le quotidien lyonnais Le Progrès. L’affiche produite à l’occasion reprend la couverture du livre publié chez Lafitte.

    réduire

    Z le tueur à la corde
    Bibliothèque municipale de Lyon (AffG0170)

    Droit d'utilisation : Domaine public, Licence Ouverte-Open Licence

    Affiche
    Affiche
    Affiche
    Affiche
    Affiche
    Affiche
    Affiche
    Affiche

    Retour