retour à la page précédente

Teufel Hunden

Teufel Hunden

Note de contexte historique : En 1918, un an après l’entrée en scène des Etats-Unis dans la Première Guerre mondiale, l’US Marine Corps compte près de 58 700 hommes engagés dans le conflit. Plus connue sous le nom de Marines, il s’agit d’une formation d’élite de l’armée américaine rattachée à l’US Navy. La propagande officielle encourage le recrutement dans ce corps de prestige en insistant sur la crainte qu’il inspire à ses adversaires. Leur surnom allemand de « Teufel Hunden » (« chiens de l’enfer ») est révélateur de leur redoutable efficacité au combat causant de lourdes pertes à l’ennemi. Les Marines s’illustrent particulièrement au cours de la bataille du bois Belleau, lors de l’offensive allemande sur l’Aisne en juin 1918. Alors qu’au cours de la bataille, le commandement français suggérait un repli tactique, le capitaine Lloyd Williams aurait répondu : « Se replier ? Mais nous venons à peine d’arriver. » La brigade dirigée par le général James Harbord participe à de féroces combats dont beaucoup se font au corps à corps, et perd plus de 1 000 hommes en la seule journée du 6 juin. Ils parviennent cependant à conquérir la position tenue par les Allemands. Les troupes allemandes apprennent lors de cette bataille meurtrière à redouter la valeur au combat et la pugnacité de ces soldats d’élite. Cette affiche de recrutement joue sur cette réputation en montrant un bulldog aux crocs saillants, les yeux quelque peu infernaux et portant le casque frappé de l’emblème des Marines, poursuivre un teckel apeuré. Ce dernier porte l’emblématique casque à pointe allemand et s’enfuit, la queue ornée d’une Croix de fer et repliée entre les jambes en signe de couardise. Le choix de cette race de chien n'est pas innocent. Basset originaire d'Allemagne, le teckel était en outre particulièrement aimé de l'empereur Guillaume II, qui en fut accompagné tout au long de sa vie. L’affiche indique enfin, non sans humour, l’adresse d’un centre de recrutement de « chiens de l’enfer ». Les Marines perdront environ 3 300 hommes au cours de la Première Guerre mondiale.

Fermer

Ajout à votre biblitothèque

Pour pouvoir ajouter ce document à votre bibliothèque numérique, vous devez avoir un compte numelyo.

Créez ou connectez-vous à votre compte

L'inscription est gratuite et vos données personnelles ne seront en aucun cas communiquées à des tiers ou utilisées à des fins commerciales.


Fermer

Téléchargement

Nous vous proposons de télécharger :

  • Télécharger le document
  • Fermer

    Partager


    Lien permanent vers cette page

    Partagez cette page sur les réseaux sociaux



    Fermer

    Contactez-nous



    Fermer

    aidez-nous à décrire ce document !

    Si vous pouvez nous apporter des précisions concernant une date, un lieu, les circonstances ou les personnes représentées, indiquez-les dans ce formulaire.

    N'hésitez pas à nous laisser votre nom et e-mail, ils ne seront pas rendus publics.

    Merci !



    Fermer

    Poser une question

    Si vous le souhaitez, vous pouvez poser une question relative à ce document aux bibliothécaires.

    Le service du "Guichet du Savoir" est chargé d'y répondre en moins de 72 heures.

    Rendez-vous sur www.guichetdusavoir.org pour poser votre question.

    Fermer

    Teufel Hunden
    Bibliothèque municipale de Lyon (AffP0273)

    Droit d'utilisation : Domaine public, Licence Ouverte-Open Licence

    Retour