retour à la page précédente

2e emprunt de la Défense Nationale

2e emprunt de la Défense Nationale

Ajout à votre bibliothèque

Pour pouvoir ajouter ce document à votre bibliothèque numérique, vous devez avoir un compte numelyo.

Créez ou connectez-vous à votre compte

L'inscription est gratuite et vos données personnelles ne seront en aucun cas communiquées à des tiers ou utilisées à des fins commerciales.


Fermer

Téléchargement

Nous vous proposons de télécharger :

  • Télécharger le document
  • Fermer

    Partager


    Lien permanent vers cette page

    Partagez cette page sur les réseaux sociaux



    Fermer

    Contactez-nous



    Fermer

    aidez-nous à décrire ce document !

    Si vous pouvez nous apporter des précisions concernant une date, un lieu, les circonstances ou les personnes représentées, indiquez-les dans ce formulaire.

    N'hésitez pas à nous laisser votre nom et e-mail, ils ne seront pas rendus publics.

    Merci !



    Fermer

    Poser une question

    Si vous le souhaitez, vous pouvez poser une question relative à ce document aux bibliothécaires.

    Le service du "Guichet du Savoir" est chargé d'y répondre en moins de 72 heures.

    Rendez-vous sur www.guichetdusavoir.org pour poser votre question.

    Fermer

    En dessinant cette lithographie pour le deuxième emprunt de guerre en 1916, le caricaturiste Abel Faivre devient l’auteur de l’affiche française la plus célèbre de la Première Guerre mondiale, demeurée depuis dans la mémoire collective nationale. Un jeune poilu au visage exalté, emporté par [...]

    [+]

    En dessinant cette lithographie pour le deuxième emprunt de guerre en 1916, le caricaturiste Abel Faivre devient l’auteur de l’affiche française la plus célèbre de la Première Guerre mondiale, demeurée depuis dans la mémoire collective nationale. Un jeune poilu au visage exalté, emporté par son mouvement et le fusil à la main, se tourne pour exhorter ses camarades, mais aussi la nation française, à l’aider et à partir à l’assaut de l’ennemi. Cette figure devenue véritable icône n’est pas sans évoquer le groupe sculpté par François Rude sur l’un des pieds de l’Arc de Triomphe à Paris, La Marseillaise ou le Départ des volontaires de 1792, où l’allégorie de la République française symbolise le même élan patriotique aux heures sombres de la Nation. Faivre a lui-même raconté les circonstances de la création de cette affiche. Cherchant un modèle dans le fourmillement des allées et venues de la Gare de l’Est à Paris, il arrête son choix sur un beau garçon à l’allure martiale avant de se rendre compte que le jeune homme est incapable de tenir la pose souhaitée avec naturel. L'artiste l’interroge pour savoir d’où il vient. L’homme répond qu’il est « à la gare, serveur au Foyer du Soldat. » Furieux, Faivre le gratifie d’un pourboire et le renvoie immédiatement. Retournant à la gare, il jette alors son dévolu sur le premier soldat venu, lequel répond à ses exigences. Son visage juvénile restera à jamais immortalisé sous le crayon du dessinateur. Lancé en octobre 1916, en pleine bataille de Verdun, comme le rappelle le mot resté célèbre « On les aura ! », ponctuant l’ordre du jour de Pétain du 10 avril 1916, le deuxième emprunt de guerre permettra quant à lui la levée de 10 milliards de francs-or.

    réduire

    2e emprunt de la Défense Nationale par Faivre, Abel, 1867-1945
    Bibliothèque municipale de Lyon (AffM0211)

    Droit d'utilisation : Domaine public, Licence Ouverte-Open Licence

    Retour