Ajout à votre bibliothèque

Pour pouvoir ajouter ce document à votre bibliothèque numérique, vous devez avoir un compte numelyo.

Créez ou connectez-vous à votre compte

L'inscription est gratuite et vos données personnelles ne seront en aucun cas communiquées à des tiers ou utilisées à des fins commerciales.


Fermer

Téléchargement

Nous vous proposons de télécharger :

  • Télécharger le document
  • Fermer

    Partager


    Lien permanent vers cette page

    Partagez cette page sur les réseaux sociaux



    Fermer

    Contactez-nous



    Fermer

    aidez-nous à décrire ce document !

    Si vous pouvez nous apporter des précisions concernant une date, un lieu, les circonstances ou les personnes représentées, indiquez-les dans ce formulaire.

    N'hésitez pas à nous laisser votre nom et e-mail, ils ne seront pas rendus publics.

    Merci !



    Fermer

    Poser une question

    Si vous le souhaitez, vous pouvez poser une question relative à ce document aux bibliothécaires.

    Le service du "Guichet du Savoir" est chargé d'y répondre en moins de 72 heures.

    Rendez-vous sur www.guichetdusavoir.org pour poser votre question.

    Fermer

    Né à Trieste en 1868, peintre et illustrateur italien d’origine serbe - son nom de famille d’origine est Metlicovich – Leopoldo Metlicovitz apprend le métier de lithographe à Udine. Remarqué par Giulio Ricordi, il s’installe [...]

    [+]

    Né à Trieste en 1868, peintre et illustrateur italien d’origine serbe - son nom de famille d’origine est Metlicovich – Leopoldo Metlicovitz apprend le métier de lithographe à Udine. Remarqué par Giulio Ricordi, il s’installe à Milan et intègre cette imprimerie qui édite à partir de 1884 des partitions pour l’opéra. La réputation de la société devient internationale avec les répertoires de Giuseppe Verdi et Giacomo Puccini. Metlicovitz est formé par Adolfo Hohenstein, un Italien originaire quant à lui de Saint-Petersbourg. Aux côtés des grands noms de l’affiche italienne, apparue tardivement sur la scène graphique européenne, Leopoldo Metlicovitz va développer un style se référant volontiers à la statuaire antique, et laissant une large place à des nus à la musculature proéminente. Son autre registre de prédilection, auquel se rattache la présente affiche, est la recherche sur la sensualité féminine, très souvent mise en exergue pour ses affiches d’opéra. Composition en trois actes créée par Pietro Mascagni en 1898, "Iris" a pour cadre le Japon, dont la culture est alors très en vogue auprès des amateurs d’art occidentaux. Metlicovitz se montre tout à son aise pour créer une atmosphère japonisante parfaitement dans l’air du temps, avec la coiffure, le kimono et le regard du personnage féminin. Le soin quasi photographique apporté au modelé du visage contraste avec les aplats des iris, une des plantes emblématiques de l’Art nouveau triomphant, comme en attestent entre autres les bijoux réalisés par René Lalique. Cette attention "naturaliste" appliquée au visage constitue l'un des traits caractéristiques du style de Metlicovitz.

    réduire

    Iris par Metlicovitz, Leopoldo, 1868-1944
    Bibliothèque municipale de Lyon (AffM0130)

    Droit d'utilisation : Domaine public, Licence Ouverte-Open Licence

    Affiche
    Affiche
    Affiche
    Affiche
    Affiche
    Affiche
    Affiche
    Affiche

    Retour