retour à la page précédente

Le pays des fées, jardin enchanté

Le pays des fées, jardin enchanté

Ajout à votre bibliothèque

Pour pouvoir ajouter ce document à votre bibliothèque numérique, vous devez avoir un compte numelyo.

Créez ou connectez-vous à votre compte

L'inscription est gratuite et vos données personnelles ne seront en aucun cas communiquées à des tiers ou utilisées à des fins commerciales.


Fermer

Téléchargement

Nous vous proposons de télécharger :

  • Télécharger le document
  • Fermer

    Partager


    Lien permanent vers cette page

    Partagez cette page sur les réseaux sociaux



    Fermer

    Contactez-nous



    Fermer

    aidez-nous à décrire ce document !

    Si vous pouvez nous apporter des précisions concernant une date, un lieu, les circonstances ou les personnes représentées, indiquez-les dans ce formulaire.

    N'hésitez pas à nous laisser votre nom et e-mail, ils ne seront pas rendus publics.

    Merci !



    Fermer

    Poser une question

    Si vous le souhaitez, vous pouvez poser une question relative à ce document aux bibliothécaires.

    Le service du "Guichet du Savoir" est chargé d'y répondre en moins de 72 heures.

    Rendez-vous sur www.guichetdusavoir.org pour poser votre question.

    Fermer

    Jules Chéret a recours avec cette affiche à une technique qui restera à peu près la même tout au long de sa longue carrière. Il emploie des couleurs simples et vives, le jaune, le bleu et le rouge, et joue sur le contraste entre couleurs primaires [...]

    [+]

    Jules Chéret a recours avec cette affiche à une technique qui restera à peu près la même tout au long de sa longue carrière. Il emploie des couleurs simples et vives, le jaune, le bleu et le rouge, et joue sur le contraste entre couleurs primaires et complémentaires. L’attention est attirée par la tâche de couleur vive de l’affiche qui s’oppose à la grisaille urbaine. Autre caractéristique du style Chéret : la présence de personnages gais, euphoriques, qui ont pour mission de communiquer une joie de vivre au spectateur. Parmi ces personnages figure un stéréotype, celui que l’on a surnommé la "chérette" : une jeune femme, souriante, très souvent présentée comme flottant dans les airs, suspendue. Jules Chéret a accompagné par ses affiches l’entrée dans la vie moderne. Cette affiche créée en 1889 à l’occasion de l’Exposition universelle de Paris évoque les applications de la nouvelle technologie de l’époque, l’électricité, bientôt surnommée la "fée électricité". Elle permettait notamment l’illumination de la Tour Eiffel et celle des bâtiments de l’exposition. Parmi les constructions temporaires se distingue au premier plan l’énorme éléphant de stuc, racheté après l’exposition par le cabaret du Moulin rouge. Installé dans le jardin de l’établissement, il était de taille suffisante pour abriter un orchestre et un spectacle de danse du ventre.

    réduire

    Le pays des fées, jardin enchanté par Chéret, Jules, 1836-1932
    Bibliothèque municipale de Lyon (AffM0023)

    Droit d'utilisation : Domaine public, Licence Ouverte-Open Licence

    Retour