Fête de charité - Fête de charité - numelyo - bibliothèque numérique de Lyon
retour à la page précédente

Fête de charité

Fête de charité

Ajout à votre bibliothèque

Pour pouvoir ajouter ce document à votre bibliothèque numérique, vous devez avoir un compte numelyo.

Créez ou connectez-vous à votre compte

L'inscription est gratuite et vos données personnelles ne seront en aucun cas communiquées à des tiers ou utilisées à des fins commerciales.


Fermer

Téléchargement

Nous vous proposons de télécharger :

  • Télécharger le document
  • Fermer

    Partager


    Lien permanent vers cette page

    Partagez cette page sur les réseaux sociaux



    Fermer

    Contactez-nous



    Fermer

    aidez-nous à décrire ce document !

    Si vous pouvez nous apporter des précisions concernant une date, un lieu, les circonstances ou les personnes représentées, indiquez-les dans ce formulaire.

    N'hésitez pas à nous laisser votre nom et e-mail, ils ne seront pas rendus publics.

    Merci !



    Fermer

    Poser une question

    Si vous le souhaitez, vous pouvez poser une question relative à ce document aux bibliothécaires.

    Le service du "Guichet du Savoir" est chargé d'y répondre en moins de 72 heures.

    Rendez-vous sur www.guichetdusavoir.org pour poser votre question.

    Fermer

    En 1855, pendant la guerre de Crimée, le naufrage de la frégate française La Sémillante aux abords des îles Lavezzi et la disparition de près de 700 hommes est à l’origine d’une prise de conscience du retard [...]

    [+]

    En 1855, pendant la guerre de Crimée, le naufrage de la frégate française La Sémillante aux abords des îles Lavezzi et la disparition de près de 700 hommes est à l’origine d’une prise de conscience du retard français en matière de sauvetage en mer. La Société centrale de sauvetage des naufragés voit le jour en 1865 avec pour objectif d’organiser de manière efficace et centralisée le secours en mer. Les points les plus dangereux du littoral sont peu à peu équipés de stations de sauvetage comprenant un canot à redressement automatique. Une filiale de la Société centrale est fondée en 1879 par Alfred de Courcy, président du Comité des assureurs maritimes de Paris. Cette nouvelle Société de secours aux familles des marins naufragés est reconnue d'utilité publique le 12 mars 1880. Elle a pour but de venir en aide aux familles des marins disparus en mer, en leur apportant une véritable assistance sociale : pensions versées aux veuves des canotiers, dotation à la naissance de chaque enfant, retraites versées aux patrons âgés. D’un ton résolument sombre, inhabituel chez Chéret dont les productions jouent d’habitude sur les contrastes de couleur pour créer un effet de gaité communicative, cette affiche de 1893 est destinée à solliciter les dons en faveur de l’association caritative. Sur le corps d’un marin aisément identifiable à son tricot rayé se penchent son épouse et son fils éplorés tandis qu’à l’arrière-plan se déroule une opération de sauvetage. Chéret n’hésite pas à recourir à une émouvante dramaturgie afin de toucher au cœur le donateur potentiel.

    réduire

    Fête de charité par Chéret, Jules, 1836-1932
    Bibliothèque municipale de Lyon (AffG0065)

    Droit d'utilisation : Domaine public, Licence Ouverte-Open Licence

    Retour