Lyon Figaro - Lyon Figaro - numelyo - bibliothèque numérique de Lyon
aller au menu | aller au moteur de recherche | aller au contenu

Bibliothèque municipale de Lyon | Ville de Lyon

Ajout à votre bibliothèque

Pour pouvoir ajouter ce document à votre bibliothèque numérique, vous devez avoir un compte numelyo.

Créez ou connectez-vous à votre compte

L'inscription est gratuite et vos données personnelles ne seront en aucun cas communiquées à des tiers ou utilisées à des fins commerciales.


Fermer

Téléchargement

Nous vous proposons de télécharger :

  • Télécharger le document
  • Fermer

    Partager


    Lien permanent vers cette page

    Partagez cette page sur les réseaux sociaux



    Fermer

    Contactez-nous



    Fermer

    aidez-nous à décrire ce document !

    Si vous pouvez nous apporter des précisions concernant une date, un lieu, les circonstances ou les personnes représentées, indiquez-les dans ce formulaire.

    N'hésitez pas à nous laisser votre nom et e-mail, ils ne seront pas rendus publics.

    Merci !



    Fermer

    Poser une question

    Si vous le souhaitez, vous pouvez poser une question relative à ce document aux bibliothécaires.

    Le service du "Guichet du Savoir" est chargé d'y répondre en moins de 72 heures.

    Rendez-vous sur www.guichetdusavoir.org pour poser votre question.

    Fermer

    Lyon Figaro

    Le 1er septembre 1986, Lyon voyait la naissance d’un nouveau journal : Lyon Figaro, prenant la forme d’un quotidien de format tabloïd, encarté chaque jour, dans l’édition nationale du Figaro

    ll s’agissait en fait plutôt d’une substitution mais non pas d’une continuation, le nouveau titre prenant la suite du Journal Rhône-Alpes, lancé le 1er février 1977 sous la direction de Jean Gallois, reprenant lui-même, en la rajeunissant, la place du conservateur Echo-Liberté apparu au sortir de la Seconde Guerre mondiale.

    Avec des ambitions nouvelles et une équipe largement rajeunie, entraînée par la pugnacité du jeune directeur Alain Buhler, le nouveau titre allait couvrir l’information sur Lyon et les sept départements de la région Rhône-Alpes, autour de quelques axes forts comme la politique, l’économie et la culture.

    Le 1er juillet 2006, après une série de mesures amenuisant l’équipe rédactionnelle et technique, le quotidien cessait de paraître, quittant à tout jamais le dernier de ses sièges, 3 quai Jean Moulin.

    La direction du Figaro décida alors de donner à la Ville de Lyon, via sa Bibliothèque municipale, l’ensemble des archives photographiques possédées par le quotidien défunt. Celles couvrant ses vingt ans d’activités, mais aussi d’autres provenant du Journal Rhône-Alpes.

    Un véritable élément du patrimoine comme une tranche d’histoire contemporaine de la cité et de la région entrait dans les collections de la Bibliothèque, allant du G7 à la visite du pape Jean-Paul II ; de la remontée de l’Olympique Lyonnais à la Coupe du monde de Football ; de l’Opéra version Jean Nouvel à la Biennale de la Danse ; du percement des lignes de métro au lancement du plan vélov. Sans oublier les élections, les chantiers, les mouvements sociaux, les expositions…

    Cet ensemble de quelque 600.000 documents iconographiques, constitué au fil des ans par les divers photographes du journal, mêle les négatifs, les tirages sur papier et, pour les dernières années, environ 20.000 fichiers numériques. Le tout classé tant thématiquement que chronologiquement.

    :: voir toutes les photographies de Lyon Figaro

    Pour citer cet article

    Référence électronique

    Philippe Rassaert, Lyon Figaro, numelyo [en ligne], mis en ligne le 2012-10-24T15:04:27Z, modifié le 2012-12-12T06:40:27Z, consulté le 2017-08-21 01:34:00. URL : http://numelyo.bm-lyon.fr/BML:BML_00GOO01001THM0001fig

    Logo Bibliothèque municipale de Lyon Logo Ville de Lyon