Fantax : un super-héros de bande dessinée à l’image de son créateur - Fantax : un super-héros de bande dessinée à (...) - numelyo - bibliothèque numérique de Lyon
aller au menu | aller au moteur de recherche | aller au contenu

Bibliothèque municipale de Lyon | Ville de Lyon

Ajout à votre bibliothèque

Pour pouvoir ajouter ce document à votre bibliothèque numérique, vous devez avoir un compte numelyo.

Créez ou connectez-vous à votre compte

L'inscription est gratuite et vos données personnelles ne seront en aucun cas communiquées à des tiers ou utilisées à des fins commerciales.


Fermer

Téléchargement

Nous vous proposons de télécharger :

  • Télécharger le document
  • Fermer

    Partager


    Lien permanent vers cette page

    Partagez cette page sur les réseaux sociaux



    Fermer

    Contactez-nous



    Fermer

    aidez-nous à décrire ce document !

    Si vous pouvez nous apporter des précisions concernant une date, un lieu, les circonstances ou les personnes représentées, indiquez-les dans ce formulaire.

    N'hésitez pas à nous laisser votre nom et e-mail, ils ne seront pas rendus publics.

    Merci !



    Fermer

    Poser une question

    Si vous le souhaitez, vous pouvez poser une question relative à ce document aux bibliothécaires.

    Le service du "Guichet du Savoir" est chargé d'y répondre en moins de 72 heures.

    Rendez-vous sur www.guichetdusavoir.org pour poser votre question.

    Fermer

    Fantax : un super-héros de bande dessinée à l’image de son créateur

    Parmi ses trésors patrimoniaux, la bibliothèque municipale de Lyon conserve de nombreuses bandes dessinées aujourd’hui épuisées. L’histoire de l’édition de bandes dessinées à Lyon et en Région est particulièrement riche, du fait de la migration sous l’Occupation de plusieurs éditeurs parisiens, qui marque le début d’une longue aventure éditoriale. Voici l’un de ses personnages clefs : Fantax, le super-héros lyonnais de l’après-guerre.

    Surnommé « l’ombre qui tue » par ses nombreux ennemis, Fantax est un justicier masqué, tout de rouge et de noir vêtu. Sous ce costume élégant d’ombre et de sang, se cache un athlétique aristocrate anglais, Lord Horace Neighbour, qui lutte sans relâche contre de hardis malfaiteurs tels que le dangereux gangster Al Capy. Pour cela, Lord Neighbour bénéficie de l’aide de sa précieuse compagne, la belle Lady Patricia (Pat). Les aventures de Fantax entraînent le lecteur dans diverses contrées, reflets d’une Amérique et d’une Afrique fantasmées. Les couvertures aux couleurs chatoyantes de la revue Fantax (rouge, noir et jaune) ont influencé l’esthétique de nombre de ses contemporaines. A l’intérieur, on découvre une alternance de planches noires et de planches bleutées.

    Couverture de Fantax n°25, « Coupeurs de têtes ». Ed. Pierre Mouchot, 1947 (©BmL, DLI)

    Couverture de Fantax n° 4, Fantax contre l’homme qui terrorisait New York. Ed. Pierre Mouchot, 1946 (©BmL, DLI)

    Inspiré du Fantôme du Bengale et de Batman, Fantax naît en 1946. Il est la création conjointe de Pierre Mouchot et du jeune Marcel Navarro (le futur cofondateur des éditions Lug). Durant la guerre, Pierre Mouchot et Marcel Navarro travaillent tous deux chez la S.A.G.E (Société Anonyme Générale d’Édition), fondée à Paris par Ettore Carozzo en 1939 et repliée à Lyon dès 1940. Après l’Occupation et le retour de la S.A.G.E à Paris, Pierre Mouchot et Marcel Navarro, tous deux restés à Lyon, s’orientent vers de nouveaux projets, proposant notamment des suppléments BD à divers journaux et notamment au Paris-Monde Illustré. C’est dans ce journal que les lecteurs découvrent Fantax pour la première fois. Pierre Mouchot au dessin et Marcel Navarro au scénario signent ces aventures de leurs pseudonymes : Chott pour le premier et J. K. Melwyn-Nash pour le second, révélant une influence américaine certaine. Rapidement, Pierre Mouchot fait le choix de fonder sa propre maison d’édition. Les aventures de l’élégant Lord anglais sont dès lors publiées dans une revue dédiée : Fantax. La série connaît un succès immédiat justifiant la création d’un fan-club, le Club de l’Audace.

    Planche n°1 - détail, Fantax n°4, Fantax contre l’homme qui terrorisait New York. Ed. Pierre Mouchot, 1946 (©BmL, DLI)

    Planche n°2 - détail, Fantax n°4, Fantax contre l’homme qui terrorisait New York. Ed. Pierre Mouchot, 1946 (©BmL, DLI)

    Planche n°1 - détail, Fantax n°4, Fantax contre l’homme qui terrorisait New York. Ed. Pierre Mouchot, 1946 (©BmL, DLI)

    Planche n°2 - détail, Fantax n°4, Fantax contre l’homme qui terrorisait New York. Ed. Pierre Mouchot, 1946 (©BmL, DLI)

    Planche n°1 - détail, Fantax n°4, Fantax contre l’homme qui terrorisait New York. Ed. Pierre Mouchot, 1946 (©BmL, DLI)

    Planche n°1, Fantax n°4, Fantax contre l’homme qui terrorisait New York. Ed. Pierre Mouchot, 1946 (©BmL, DLI)

    Planche n°2, Fantax n°4, Fantax contre l’homme qui terrorisait New York. Ed. Pierre Mouchot, 1946 (©BmL, DLI)

    A l’image de Pierre Mouchot, homme de caractère, ancien chef d’un réseau de résistance, Fantax n’hésite pas à utiliser des méthodes violentes, sinon radicales, pour venir à bout de ses ennemis. La Loi du 16 juillet 1949 sur les publications destinées à la jeunesse instaure une commission de surveillance qui exerce une forte censure à l’encontre des éditeurs de bandes dessinées. Pierre Mouchot, qui refuse toute autocensure, est confronté à de nombreux procès tout au long de sa carrière. En 1949, juste avant le vote de la loi, il fait le choix symbolique de saborder Fantax. Le n°39, qui se veut alors la dernière aventure du héros, s’intitule Fantax Joue … et Perd ! : après la mort tragique de sa fille, Lord Horace Neighbour décide d’abandonner son costume de justicier. Mais Pierre Mouchot continue le combat avec d’autres publications et d’autres héros. En 1959, Pierre Mouchot fait finalement le choix de reprendre les aventures du héros masqué, mais il ne rencontre malheureusement pas le même succès que pour les publications précédentes.

    4e de couverture de Fantax n°25, « Coupeurs de têtes ». Ed. Pierre Mouchot, 1947 (©BmL, DLI)

    Couverture de Fantax n°39, Fantax joue … et perd ! Ed. Pierre Mouchot, 1949 (©BmL, DLI)

    Couverture de Fantax n°9, Les nouvelles aventures de Lord Horace Neighbour. SER, 1959. (©BmL, DLI)

    La bibliothèque municipale de Lyon a la chance de conserver aujourd’hui les différents numéros de la revue Fantax, aujourd’hui épuisés (consultables au Service du Dépôt Légal de la bibliothèque de la Part-Dieu). Néanmoins, ces dernières années ont été marquées par le grand retour de Fantax puisque la fille et le petit-fils de Pierre Mouchot, Danièle et Tanguy Mouchot, ont entamé la publication en plusieurs tomes d’une intégrale de Fantax (disponibles à la bibliothèque municipale de Lyon). L’édition est superbe, notamment parce qu’elle a été réalisée à partir des planches originales de Fantax. Vous pouvez également retrouver notre super-héros dans l’exposition « Vlan ! 77 ans de bandes dessinées à Lyon et en Région » (présentée à la Bibliothèque de la Part-Dieu du 16 mai au 4 novembre 2017).

    Pour citer cet article

    Référence électronique

    Sophie Tingaud, Fantax : un super-héros de bande dessinée à l’image de son créateur, numelyo [en ligne], mis en ligne le 2017-04-04T15:25:14Z, modifié le 2017-04-25T13:59:13Z, consulté le 2017-08-23 15:39:52. URL : http://numelyo.bm-lyon.fr/BML:BML_00GOO01001THM0001fantax

    Logo Bibliothèque municipale de Lyon Logo Ville de Lyon