Isaac Newton - Isaac Newton - numelyo - bibliothèque numérique de Lyon
aller au menu | aller au moteur de recherche | aller au contenu

Bibliothèque municipale de Lyon | Ville de Lyon

Ajout à votre bibliothèque

Pour pouvoir ajouter ce document à votre bibliothèque numérique, vous devez avoir un compte numelyo.

Créez ou connectez-vous à votre compte

L'inscription est gratuite et vos données personnelles ne seront en aucun cas communiquées à des tiers ou utilisées à des fins commerciales.


Fermer

Téléchargement

Nous vous proposons de télécharger :

  • Télécharger le document
  • Fermer

    Partager


    Lien permanent vers cette page

    Partagez cette page sur les réseaux sociaux



    Fermer

    Contactez-nous



    Fermer

    aidez-nous à décrire ce document !

    Si vous pouvez nous apporter des précisions concernant une date, un lieu, les circonstances ou les personnes représentées, indiquez-les dans ce formulaire.

    N'hésitez pas à nous laisser votre nom et e-mail, ils ne seront pas rendus publics.

    Merci !



    Fermer

    Poser une question

    Si vous le souhaitez, vous pouvez poser une question relative à ce document aux bibliothécaires.

    Le service du "Guichet du Savoir" est chargé d'y répondre en moins de 72 heures.

    Rendez-vous sur www.guichetdusavoir.org pour poser votre question.

    Fermer

    Isaac Newton

    Isaac Newton (1643 – 1727) a été à la fois mathématicien, physicien, astronome et théologien. Son œuvre majeure est sans conteste les Philosophiae Naturalis Principia Mathematica (Principes mathématiques de philosophe naturelle), plus souvent simplement appelées les Principia.

    Les Principia sont considérées comme une des œuvres scientifiques les plus importantes de l’humanité, non seulement à cause de ce qu’elles mettent à jour, mais aussi et surtout par la méthode suivie par Isaac Newton, qui enchaine des dizaines de démonstrations de théorèmes mathématiques afin de fonder sa physique. Toute la recherche du XVIIIème siècle empruntera la même voie.

    Le deuxième livre majeur de Newton en physique s’intitule Opticks : or a Treatise of the Reflexions, Refractions Inflexions and Colours of Light, ou Optice dans sa version latine. Publié en 1704, il est également compté au nombre des grands livres de l’histoire de la physique. Il traite de la nature de la lumière, des couleurs, de la réfraction et de la diffraction de la lumière, que Newton nomme « inflexion ». Il y décrit ses expériences et ses conclusions, les plus célèbres étant sans aucun doute celles portant sur la séparation de la lumière en un large spectre de couleur à travers un prisme.

    En 1707, son Arithmetica universalis touche à l’algèbre et à l’arithmétique, aux relations entre géométrie et algèbre et à la résolution d’équations. Cependant, l’édition de 1707 ne porte pas le nom de Newton qui en était mécontent ; ce n’est que dans les éditions bien postérieures que l’auteur a été précisé.

    Si les travaux de Newton ont été immédiatement reconnus en Angleterre, sa diffusion et son approbation sur le continent ont été lentes, particulièrement en France. Alors que Marat traduisait son Optique pour le Roi, on continuera à trouver jusqu’au début du XIXème siècle des tentatives de réfutation du système newtonien, mais du fait de publicistes plutôt que de scientifiques.

    Pour citer cet article

    Référence électronique

    Jean-Baptiste Corbier, Isaac Newton, numelyo [en ligne], mis en ligne le 2012-09-28T10:04:55Z, modifié le 2012-11-22T12:55:29Z, consulté le 2018-10-22 13:59:18. URL : http://numelyo.bm-lyon.fr/BML:BML_00GOO01001THM0001_newton

    Logo Bibliothèque municipale de Lyon Logo Ville de Lyon