Un travail de Bénédictin - Un travail de Bénédictin - numelyo - bibliothèque numérique de Lyon
aller au menu | aller au moteur de recherche | aller au contenu

Bibliothèque municipale de Lyon | Ville de Lyon

Ajout à votre bibliothèque

Pour pouvoir ajouter ce document à votre bibliothèque numérique, vous devez avoir un compte numelyo.

Créez ou connectez-vous à votre compte

L'inscription est gratuite et vos données personnelles ne seront en aucun cas communiquées à des tiers ou utilisées à des fins commerciales.


Fermer

Téléchargement

Nous vous proposons de télécharger :

  • Télécharger le document
  • Fermer

    Partager


    Lien permanent vers cette page

    Partagez cette page sur les réseaux sociaux



    Fermer

    Contactez-nous



    Fermer

    aidez-nous à décrire ce document !

    Si vous pouvez nous apporter des précisions concernant une date, un lieu, les circonstances ou les personnes représentées, indiquez-les dans ce formulaire.

    N'hésitez pas à nous laisser votre nom et e-mail, ils ne seront pas rendus publics.

    Merci !



    Fermer

    Poser une question

    Si vous le souhaitez, vous pouvez poser une question relative à ce document aux bibliothécaires.

    Le service du "Guichet du Savoir" est chargé d'y répondre en moins de 72 heures.

    Rendez-vous sur www.guichetdusavoir.org pour poser votre question.

    Fermer

    Un travail de Bénédictin

    La congrégation des bénédictins de St-Maur fut fondée à Paris en 1621, le chef d’ordre était de droit l’abbé de Saint-Germain des Prés. Elle faisait suite à la réforme des bénédictins initiée au XVIe siècle dans des territoires limitrophes comme la Lorraine.

    Cette réforme insistait sur le retour à la règle de St-Benoit et sans s’appesantir particulièrement sur les travaux intellectuels. Toutefois un petit nombre de moines put employer le temps qu’il ne consacrait pas à la prière à la publication de travaux historiques et philologiques. Ces ouvrages concernèrent d’abord l’histoire de l’ordre bénédictin. Le domaine s’élargit ensuite avec la Gallia Christiana (1715-1785, 13 vol.), importante histoire des évêchés français, puis dépassa l’histoire proprement dite avec l’Histoire littéraire de la France (12 vol, 1733-1763) et le Recueil des historiens de la Gaule et de la France (1738-1786, 13 vol.).

    Un chapitre particulier est celui de l’histoire de plusieurs provinces françaises qui occupa nombre d’historiens mauristes et leurs aides ou « ouvriers » : Bourgogne (Dom Aubrée et Dom Plancher), Bretagne (Dom Morice), Languedoc (Dom de Vic et dom Vaissète), Lorraine (Dom Calmet) et des villes (Paris, Bordeaux). Toutes ne parurent pas, soit pour des raisons d’inachèvement (Touraine, Auvergne, Artois etc), ou de disparition de leurs auteurs (Champagne), d’événements contemporains (Histoire de Picardie en 1789).

    Tous ces travaux ont rendu proverbial le travail des mauristes célèbres par leur sens critique et leur rigueur. Ce « travail de bénédictin » était fondé avant tout sur le recours au document original soumis à la critique formelle la plus exigeante. Pour découvrir ces manuscrits médiévaux, documents d’archives et monuments figurés deux procédés furent mis en œuvre : le voyage de recherche en France et à l’étranger et l’entretien d’une vaste correspondance avec les érudits d’Europe. Enfin des ouvrages comme le De re diplomatica de Dom Jean Mabillon (1681) ou l’Art de vérifier les dates de Dom Dantine (1749) établirent la règle critique des textes écrits.

    La bibliographie des mauristes contient au total quelque 220 auteurs et 700 œuvres. Il est rare qu’une telle production ne vienne que d’une seule société. On trouve de grands historiens parmi le bénédictins de St Maur : Dom Mabillon, Dom Luc d’Achery, Dom Deschamps, Dom Ruinart, Dom Montfaucon, Dom Martène, Dom Lamy, Dom de Sainte-Marthe.

    Enfin ce qui a été publié n’est qu’une partie des documents réunis et préparés (plusieurs centaines de manuscrits), car la Révolution a interrompu les travaux. A titre d’exemple les 31 volumes de notes amassés pour l’histoire des croisades ont permis au XIXe siècle de publier les Recueils des historiens des croisades. A la BNF sont encore conservés entre autres les 279 volumes manuscrits sur l’histoire de la Picardie réunis par Dom Grenier et d’autres bénédictins.

    Pour citer cet article

    Référence électronique

    Yves Jocteur-Montrozier, Un travail de Bénédictin, numelyo [en ligne], mis en ligne le 2012-09-27T13:39:49Z, modifié le 2018-10-08T14:58:58Z, consulté le 2018-12-16 17:28:17. URL : http://numelyo.bm-lyon.fr/BML:BML_00GOO01001THM0001_benedictin

    Logo Bibliothèque municipale de Lyon Logo Ville de Lyon