Mystérieuses hiéroglyphes - Mystérieuses hiéroglyphes - numelyo - bibliothèque numérique de Lyon
aller au menu | aller au moteur de recherche | aller au contenu

Bibliothèque municipale de Lyon | Ville de Lyon

Ajout à votre biblitothèque

Pour pouvoir ajouter ce document à votre bibliothèque numérique, vous devez avoir un compte numelyo.

Créez ou connectez-vous à votre compte

L'inscription est gratuite et vos données personnelles ne seront en aucun cas communiquées à des tiers ou utilisées à des fins commerciales.


Fermer

Téléchargement

Nous vous proposons de télécharger :

  • Télécharger le document
  • Fermer

    Partager


    Lien permanent vers cette page

    Partagez cette page sur les réseaux sociaux



    Fermer

    Contactez-nous



    Fermer

    aidez-nous à décrire ce document !

    Si vous pouvez nous apporter des précisions concernant une date, un lieu, les circonstances ou les personnes représentées, indiquez-les dans ce formulaire.

    N'hésitez pas à nous laisser votre nom et e-mail, ils ne seront pas rendus publics.

    Merci !



    Fermer

    Poser une question

    Si vous le souhaitez, vous pouvez poser une question relative à ce document aux bibliothécaires.

    Le service du "Guichet du Savoir" est chargé d'y répondre en moins de 72 heures.

    Rendez-vous sur www.guichetdusavoir.org pour poser votre question.

    Fermer

    Mystérieuses hiéroglyphes

    Redécouvertes à la Renaissance en Occident, les langues orientales ont longtemps représenté la principale voie d’accès aux sources de l’antiquité et aux mystères de l’Orient.

    A côté de nombreuses grammaires d’hébreu, arabe, syriaque, assyrien, etc. présentes dans la Bibliothèque des Fontaines, quelques ouvrages commentent les conséquences d’un évènement essentiel dans la compréhension de l’antiquité égyptienne : la découverte de la Pierre de Rosette.

    Pendant l’expédition d’Egypte, clé de la compréhension du système des hiéroglyphes : la stèle de granit découverte à Rosette porte bien un même texte, un décret sacerdotal en l’honneur de Ptolémée V, rédigé en grec, en égyptien démotique et en hiéroglyphes.

    Dès 1802 plusieurs publications témoignent des échanges entre savants orientalistes sur la portée de cet évènement, ainsi que des premières études qui en ont été faites.

    La comparaison des noms de souverains en particulier va procurer des éléments importants à Jean-François Champollion pour établir le système entier de l’alphabet hiéroglyphique et faire ainsi considérablement progresser l’égyptologie.

    En effet, la connaissance de l’Egypte ancienne était jusque là largement basée sur l’ésotérisme des interprétations d’Horapollo, ou Horus Apollo, un philosophe alexandrin du Ve siècle ...

    La pierre de Rosette

    La pierre de Rosette, mesurant 112 cm de hauteur pour 76 de large, et 28 d'épaisseur, est un fragment de stèle gravé d'un décret sacerdotal en l'honneur du roi Ptolémée V Epiphane, daté du 27 mars 196 av. J.C.

    Le décret énonce les décisions prises le 27 mars 196 av. J.C. par l'assemblée des prêtres égyptiens, réunis à Memphis pour honorer Ptolémée V Epiphane et Cléopâtre Ière.

    Attendu que le pharaon Ptolémée (...) accomplit de nombreux bienfaits pour les temples d'Egypte et pour tous ceux qui sont sous son autorité de pharaon : il est, en effet, (...) quelqu'un dont le coeur est bénéfique envers les dieux, quelqu'un qui a donné force argent et beaucoup de grain aux temples d'Egypte ainsi que toutes sortes de bonnes choses pour faire qu'advînt la paix en Egypte et que fussent bien fondés les temples, quelqu'un qui a aussi donné des récompenses à l'armée entière qui est sous sa haute autorité...

    Logo Bibliothèque municipale de Lyon Logo Ville de Lyon