• aidez-nous à décrire cette photo !

    Si vous pouvez nous apporter des précisions concernant la date, les lieux, les circonstances ou les personnes représentés, indiquez-les dans ce formulaire.

    N'hésitez pas à nous laisser votre nom et e-mail.

    Merci ! :)

  • télécharger
  • source XML

[Accident ferroviaire de Chavanay (Loire)]

infos sur l'image

titre [Accident ferroviaire de Chavanay (Loire)]
éditeur Lyon Figaro
date de prise de vue 1990-12-04
lieu d'édition Lyon (Rhône)

Voir aussi...

période 1970-2000
genre iconographique scène

Appartient à...

droits Creative Commons - Paternité. Pas d'utilisation commerciale. Pas de modification.
localisation Bibliothèque municipale de Lyon / P0741 FIGRP03067 028
technique 1 photographie négative : noir et blanc ; 24 x 36 mm
historique Dans la nuit du 3 au 4 décembre 1990, un convoi de citernes d'essence sans plomb traverse le hameau de Luzin sur la commune de Chavanay, dans la Loire. Un train qui n'a rien d'exceptionnel, puisque bon nombre de convois de produits dangereux transitent par le village. Sauf que ce soir-là, les habitants sont réveillés par un vacarme terrible de ferrailles qui s'entrechoquent. Puis très vite, une déflagration. Le train vient de dérailler. Sur les rails, quatre citernes explosent, neuf sont éventrées. L'hydrocarbure s'échappe et enflamme le hameau. Rapidement, les sapeurs-pompiers, dépêchés des départements de l'Isère, du Rhône et de la Loire, s'organisent et parviennent à éteindre le feu tôt dans la matinée. Un seul blessé est à déplorer. Un conseiller municipal qui, revenant sur ses pas pour sauver des papiers importants, a été plaqué au sol et brûlé à la tête par l'explosion d'une citerne couchée dans son jardin. Le lendemain, au terme d'une nuit de cauchemar, les habitants de Chavanay découvrent un décor apocalyptique. Maisons en ruine, voitures carbonisées... Au total, vingt-deux personnes ont dû être relogées, dix-sept maisons endommagées dont quatre complètement carbonisées. Du garage voisin de l'accident, il ne reste plus que quelques ruines et une vingtaine de carcasses de voitures fondues. Un périmètre de sécurité et d'insalubrité est établi. Un an après le drame, ce plan restait encore en vigueur...
note à l'exemplaire Ce reportage photographique contient 69 négatifs.
note bibliographique "Train d'enfer à Chavanay" / Philippe Courtois in Lyon Figaro, 5 décembre 1990, p.5. - "Matières à débats" / Didier Falcand in Lyon Figaro, 5 février 1990, p.6. - Lyon Matin et Progrès de Lyon, 4-6 décembre 1990. - "Anniversaire : Chavanay, un an après" / Didier Falcand in Lyon Figaro, 28 novembre 1991, p.5. - "Chavanay ne veut plus sentir l'essence" / Georges Sermet in Lyon Matin, 3 décembre 1991. - "Chavanay choisit Geoclean" / Nathalie Blanc in Lyon Figaro, 25 février 1992, p.7.