Médaillon de Michel Genod

Médaillon de Michel Genod
droitsCreative Commons - Paternité. Pas d'utilisation commerciale. Pas de modification.
localisationBibliothèque municipale de Lyon / P0910 001 00157
technique1 photographie numérique : couleur
descriptionMonument à Michel-Philibert Genod. Antoine Chenavard, architecte ; Guillaume Bonnet, sculpteur. Cippe mince en marbre, sur soubassement en pierre de Villebois. Toit saillant à imbrications, à quatre pentes, cantonné d'acrotères, jadis sommé d'une croix. Décoration sculptée : d'un acrotère pend une couronne de feuillage en très haut relief ; sur la corniche, un chrisme gravé ; au pied, lyre et palmette en haut-relief. Sur la face principale, taillé en épargne dans un médaillon entouré de l'alpha et de l'omega gravés, apparait le portrait du peintre, de trois-quarts. En 2016, le monument, dissimulé derrière un épais feuillage, était situé en bordure de la placette accueillant en son centre le monument des sapeurs-pompiers. D'après Henri Hours, le monument Genod se trouvait autrefois plus haut dans l'allée 1 du cimetière. Inscription(s) sur l'image : "Ici repose / Michel Genod / Peintre / professeur à l'école / des Beaux-Arts de Lyon / Membre de l'académie / et de la soc[ié]té d'éducation / Chevalier de la Légion / d'honneur / décédé / le XXIII juillet / MDCCCLXII / à l'âge de LXVI ans" (face principale du monument) ; "Erigé / par les artistes / ses amis / ses élèves" (sur la base), inscriptions augmentées sur les côtés d'une longue liste des oeuvres de l'artiste. Adresse de prise de vue : Cimetière de Loyasse (ancien), allée 1, 43-46 rue du Cardinal Gerlier, Lyon 5e.
historiqueMichel Genod, né le 21 septembre 1795 à Lyon (Rhône), décédé le 24 juillet 1862 à Lyon (Rhône). Artiste-peintre et professeur. Carrière : Elève de Révoil à l'école des Beaux-Arts de Lyon (1807-1813), Genod ouvre, avec Lepage, un atelier où les élèves de l'école vont travailler après les cours. - Nommé, en 1839, professeur de la classe de Principes et Bosse à l'école impériale des Beaux-Arts de Lyon, il exerce jusqu'à sa mort et dirige quelques temps la classe de Peinture en 1862. - Genod a exposé à Paris à partir de 1819, et à Lyon à partir 1821, des tableaux de genre (scènes de la vie bourgeoise ou militaire), des sujets religieux ou historiques et des portraits. - Il était Chevalier de la Légion d'honneur (15 novembre 1855) et membre de l'académie des sciences, belles-lettres et arts de Lyon depuis 1861.
note à l'exemplaireNom original du fichier : IMG 1147.
note bibliographique"Artistes lyonnais contemporains : Genod" / Léon Boitel in Revue du Lyonnais, série 2, no.6 (1853), p.230-236. - "Nécrologie : Michel-Philibert Genod" / Fraisse in Revue du Lyonnais, série 2, no.25 (1862), p.142-146. - Discours prononcé le 24 juillet 1862 sur la tombe de M. Genod [...] / Docteur Fraisse, 1862 [BM Lyon, 446418]. - Lyon, le cimetière de Loyasse / Henri Hours, 1996, notice 34 [BM Lyon, 6900 X3 HOU]. - Dictionnaire des artistes et ouvriers d'art du Lyonnais / Marius Audin et Eugène Vial, 1918, I, p.381 [BM Lyon, 6900 X9 AUD]. - Leonore (dossier : LH/1111/19). - Bénézit, 1999 [BM Lyon, 700 BEN].

Retour