Buste de Guillaume Bonnet

Buste de Guillaume Bonnet
droitsCreative Commons - Paternité. Pas d'utilisation commerciale. Pas de modification.
localisationBibliothèque municipale de Lyon / P0910 001 00126
technique1 photographie numérique : couleur
descriptionMonument funéraire à la mémoire de Guillaume Bonnet. L. Bresson, architecte. Le buste est la copie en galvanoplastie par Pagny d'un autoportrait de Guillaume Bonnet. Adresse de prise de vue : Cimetière de Loyasse (ancien), allée 89, 43-46 rue du Cardinal Gerlier, Lyon 5e.
historiqueGuillaume Bonnet, sculpteur et graveur en médailles, est né le 27 juin 1820 à Saint-Germain-Laval (Loire). Elève de l'Ecole des beaux-arts de Lyon (1836-1842), de celle de Paris (1843), puis de Ramey et de Dumont, il s'installe à Lyon dès 1851 où il participe à la plupart des travaux d'édilité : restauration et ornementation de l'aile sud de l'hôtel de ville, construction du Palais du Commerce, église de Vaise, bas-reliefs de la salle des Assises au Palais de justice de Lyon ainsi que ceux de l'église de Montbrison, les muses Thalie et Erato sur l'attique du Grand-Théâtre de Lyon, etc. C'est d'ailleurs au cours de l'inauguration du Palais du Commerce que René Dardel (1796-1871) et Guillaume Bonnet furent faits l'un officier, l'autre chevalier de la Légion d'honneur, le 26 août 1860, par Napoléon III, à la veille de son départ pour les fêtes du rattachement de la Savoie à la France. Guillaume Bonnet décède le 26 avril 1873 à Lyon (Rhône), à l'âge de 51 ans. Après sa mort, ses amis songèrent à lui élever un monument. Deux souscriptions furent ouvertes : l'une dans le département de la Loire, pays natal de Bonnet, l'autre présidée par Antoine Chenavard à Lyon, sa patrie adoptive. Cette dernière n'ayant produit qu'une somme assez modique et insuffisante pour couvrir tous les frais d'exécution du monument, la Ville de Lyon accorda une concession gratuite par délibération du Conseil municipal du 14 octobre 1873. Le monument funéraire élevé à Lyon, au cimetière de Loyasse, au statuaire Guillaume Bonnet, est achevé à la fin de l'année 1877. Il se présente sous une forme simple : une petite barrière en fer forgé entoure une pierre tombale, sur laquelle se dessine le relief d'une croix. A la tête de cette pierre couchée, se dresse une colonnette ionique, massive, trapue, taillée à gros grain, sans autre recherche apparente que celle d'une silhouette et d'un caractère sévères, en harmonie avec la gravité du sujet. Elle supporte le buste en bronze florentin de Guillaume Bonnet, buste qu'il avait lui-même modelé de son vivant, ou fait modeler sous ses yeux, sans prévoir qu'il ornerait un jour son tombeau. Il fut exposé en 1872 au salon de la Société des Amis-des-Arts de Lyon et y attira l'attention. Ce type original, placé dans la galerie des illustrations lyonnaises, a été reproduit par Pagny, un des collaborateurs et des élèves du maître afin d'être placé à Loyasse. Sur le fût de la colonnette : "A.G. Bonnet / statuaire / Né à St-Germain-Laval / Le XXVII juin MDCCCXX / Décédé / le XXVII avril / MDCCCLXXIII". Plus bas est suspendue une couronne d'immortelles à travers laquelle passe une branche de laurier qui embrasse la partie droite de la colonnette, dont la base carrée porte du même côté, sur un de ses angles, le maillet et les ciseaux tombés de la main de l'artiste au moment où la mort l'a frappé. Au-dessous ont été gravées en rouge ces trois lignes de dédicace et de souvenir : "Erigé par les artistes / et / ses amis". Le dessin de ce petit monument a été tracé par Bresson, l'architecte qui a restauré l'antique église de Saint-Rambert-sur-Loire et édifié le vaste collège des Maristes de Saint-Chamond.
note à l'exemplaireNom original du fichier : IMG 1392.
note bibliographiqueGuillaume Bonnet, statuaire / Victor Smith, 1873 [BM Lyon, 364867]. - "Guillaume Bonnet" / Louis Accarias in Le Salut Public, 2 mai 1873. - "Guillaume Bonnet, statuaire" / Dr. Gérard in Revue du Lyonnais, 1873, XV, p.392-395. - Dictionnaire des artistes et ouvriers d'art du Lyonnais / Marius Audin et Eugène Vial, 1918, I, p.111 [BM Lyon, 6900 X9 AUD].- Lyon, le cimetière de Loyasse / Henri Hours, 1996, notice 536 [BM Lyon, 6900 X3 HOU].

Retour