[Le Parc de la Feyssine à Villeurbanne]

[Le Parc de la Feyssine à Villeurbanne]
droitsCreative Commons - Paternité. Pas d'utilisation commerciale. Pas de modification.
localisationBibliothèque municipale de Lyon
technique1 photographie numérique : couleur
historiquePour le Parc de la Feyssine, inauguré en 2002, ce sont quelques 40 ha. qui ont été aménagés dans une ancienne zone de captage en bordure du Rhône. L'idée maîtresse a été de laisser liberté à la nature de se développer, d'évoluer, de s'approprier les lieux. Une sorte de "friche arborée" où la diversité ne sera pas un vain mot : sauge, origan, orchidée, noyers, aubépine, mais aussi pics-verts, mésanges, ragondins, lapins et quelques chevaux domestiqués en liberté. Source : Carte nature du Grand Lyon / Grand Lyon, 2013.
historiqueA mi-chemin entre les deux mille hectares de nature préservée de Miribel-Jonage et les verts arpents du quartier de Gerland, progressivement grignoté ces dernières années par la tendance chlorophylle caractérisant désormais l'agglomération lyonnaise, le parc de la Feyssine révèle, en ce début d'automne, ses nouveaux aspects. Trait d'union capital entre la Cité internationale, s'étoffant en bordure d'un Rhône retrouvé, et le Sud de la cité en profonde transformation, les 60 hectares de la Feyssine s'affirment comme l'amorce d'un nouvel espace dédié à la nature célébrée en toute simplicité. A deux pas du très civilisé parc de la Tête-d'Or et de son architecture organisée, la Feyssine joue la carte de l'authenticité. Une authenticité parcourue par les élus villeurbannais et l'équipe d'urbanistes-paysagistes d'Ilex, retenue dès 1999 pour mener cette réhabilitation d'un espace longtemps mal famé. Source : "La nature sort du bois" / Anne Puissant et Marie-Anne Maire in Lyon Figaro, 27 octobre 2001, p.4.

Retour